Rencontre avec Jean-Baptiste Guégan, l'ascension d'un sosie vocal

  • Par Pascale Peiffer
  • Mise en ligne : 05 novembre 2019
  • Mise à jour : 05 novembre 2019
Jean-Baptiste Guégan n'a pas été découvert dans La France a un incroyable talent sur M6, mais par Cauet un an avant ! Il est fan de Johnny Hallyday depuis ses 9 ans, a commencé les karaokés à 16 ans. Son album sorti le 30 Août est déjà disque de platine. Il a 3 enfants : 1 garçon de 11 ans et des jumeaux de 7 ans. 
 

" Les gens me considèrent comme une sorte de relais "

 

 
Seniors Mag : Jean-Baptiste, vous êtes dans tous les médias, les Zénith se remplissent à vue d'œil... Comment vivez-vous cette ascension fulgurante ? Comment vous sentez-vous dans ce tourbillon ?
 
Jean-Baptiste Guégan : Je vis cela au jour le jour et tout va très rapidement. Je vis un rêve au présent.
 
S.M. : Est-ce que vous considérez que le décès de Johnny Hallyday a accéléré votre ascension, votre carrière ?
 
J-B.G. : Oui bien sûr, même si malheureusement on ne devrait pas dire ça, mais depuis qu'il n'est plus là forcément je suis une forme de relais... En tout cas, les gens me considèrent comme une sorte de relais.
 
S.M. : Comment peut-on faire son deuil quand on est fan comme vous de Johnny ? Il meurt, il s’en va et on le pleure mais en même temps « merci Johnny » car il contribue à votre réussite. Ce n'est pas un peu compliqué ce rôle-là ?
 
J-B.G. : Il contribue à ma réussite mais le seul but pour moi aujourd'hui c'est de lui rendre hommage. Après dans tout ça il y a Jean-Baptiste Guégan, c’est un artiste complètement à part entière.
 
S.M. : Parlez-nous de votre album qui est justement un hommage à Johnny. Vous avez bénéficié des textes que Michel Mallory avait écrits pour lui et que Johnny avait validés, mais qu’en est-il des musiques ?
 
J-B.G. : J'ai effectivement travaillé sur cet album avec Michel Mallory qui a tout simplement écrit les chansons. Il y avait des chansons qui étaient destinées à Johnny Hallyday et qu’il aurait dû chanter. Quand on a travaillé sur le projet on a choisi parmi ces chansons celles qui étaient les plus adaptées pour moi. Il s'avère que dans cet album il y a des chansons qui montrent une similitude entre ma vie et celle de Johnny.
 
S.M. : Est-ce que vous avez contribué aux musiques de l’album ? Vous êtes vous-même compositeur ?
 
J-B.G. : Oui bien sûr je suis chanteur et musicien. Il y a un petit peu de moi dans cet album !
 
S.M. : Est-ce que vous-vous demandez de temps en temps ce que Johnny pense de tout ça de là-haut, quand il vous entend, quand il vous voit ?
 
J-B.G. : Je n'en sais rien de ce qu'il peut ressentir maintenant. J'espère qu'il est fier tout simplement.
 
S.M. : Et qu’il vous donne sa bénédiction !
 
J-B.G. : Oui je pense que c’est ça, « sa bénédiction »
 
S.M. : On lit dans la presse, qu’il y a une certaine « guéguerre » entre vous et Laeticia Hallyday ...
 
J-B.G. : Il n'y a absolument rien entre moi et Laetitia Hallyday. Il n’y a aucun truc entre moi et elle, je vous l’assure et je vous le garantis.
 
S.M. : Par contre David et Sylvie Vartan, sont bienveillants envers vous ...
 
J-B.G. : Bien sûr, ils sont tout à fait d’accord avec le projet que je suis en train de mener. Je rends hommage à Johnny Hallyday avec mes capacités tout simplement et ils ont très bien compris cela.
 
S.M. : Les avez-vous rencontrés ?
 
J-B.G. : Non je n'ai pas encore eu cette chance mais bientôt. Doucement mais sûrement. Et si je dois les rencontrer, ça se fera en toute intimité. Si je les invite ça se fera tranquillement chez moi, ou ailleurs peu importe, mais jamais devant les caméras. Je suis tout simplement pour la paix des ménages...
 
S.M. : Johnny avait des millions de fans surtout en France et en Belgique. Parmi eux beaucoup vous ont adopté, d’autres sont un peu plus perplexes et demandent à voir, ce qui est normal. Comment est-ce que vous les percevez quand vous échangez avec eux ?
 
J-B.G. : Il y a également une catégorie de personnes qui ne suivait pas Johnny Hallyday, qui vient me voir et qui découvre Johnny à travers moi. Après il y a aussi des personnes qui viennent me voir comme des bikers, par exemple et qui sont de vrais fans de Johnny, des puristes. Parmi eux il y en a qui n’osent pas venir et qui ne comprennent pas ma démarche. Ma démarche n'est pas de représenter Johnny Hallyday mais de lui rendre hommage. Certaines personnes que j’ai rencontrées après mon spectacle m’ont dit que dans un premier temps, elles ne voulaient pas venir mais qu’elles avaient passé un très bon moment car le spectacle était extraordinaire et émouvant. Il y a beaucoup d’émotion.
 
S.M. : Comment est-ce que vos 3 enfants vivent ce tsunami dans votre vie ?
 
J-B.G. : Pour eux ce n’est pas un tsunami, ils le vivent vraiment très bien, ils sont protégés, ils vivent avec
leur mère et en toute sincérité ils sont très heureux.
 
S.M. : Vous êtes heureux aujourd’hui Jean- Baptiste ? Vous n’avez pas peur ?
 
J-B.G. : Je n’ai peur de rien et bien sûr je suis très heureux de tout ce qui m’arrive. Comment ne pas être heureux, quand on reçoit autant de bienveillance autour de soi, de sympathie et de gentillesse ? Les gens sont avec moi, me suivent et me font confiance. Je suis le plus heureux du monde, je sais que je porte pas mal de poids sur mes épaules, mais en même temps j’avance grâce à ça. Je suis un homme comblé.
 

" J'espère qu'il est fier, tout simplement "

 

 
SON ACTUALITÉ : Il est actuellement en tournée des zéniths partout en France, réservations sur http://www.lavoixdejohnny.fr/dates-de-concerts/
 
Dates de concert :
- Vendredi 29 et samedi 30 Novembre 2019 : Espace 2000 - Grand Champ (56)
- Dimanche 12 Janvier 2020 à 17h : Zénith - Rouen (76)
- Vendredi 31 Janvier 2020 à 20h30 : Zénith - Montpellier (34)
- Samedi 1 Février 2020 à 20h30 : Arkea Arena – Bordeaux (33)
- Dimanche 2 Février à 2020 : Le Liberté - Rennes (35)
- Jeudi 6 Février 2020 à 20h30 : Zénith - Toulouse (31)
- Samedi 8 Février 2020 à 20h30 : Arena - Brest (29)
- Dimanche 9 Février 2020 à 17h : Zénith - Nantes (44)
 
Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Rencontre avec Michel Boujenah

Il est né le 3 novembre 1952 à Tunis (66 ans), son père Joseph Boujenah, était m&eacut...Lire plus...

Rencontre avec Vincent Niclo

En quelques mots, Vincent Niclo est né le 6 janvier 1975 à Paris. A 18 ans, il fait du mannequinat e...Lire plus...

Interview avec Mathilda May

Mathilda May en quelques mots, de son vrai nom Karin Haïm est née à Saint Ouen le 8 févr...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire