A la découverte de la ville de Rabat, au Maroc

  • Par Viens Lisa
  • Mise en ligne : 24 juin 2021
  • Mise à jour : 25 juin 2021

La capitale du Royaume du Maroc promet à ses visiteurs calme, discrétion, raffinement et art de vivre. Située sur les bords de l’océan Atlantique sur la partie Nord-Ouest du pays, Rabat a su conserver son cachet authentique chargé d’histoire tout en arborant une cité moderne. Les jardins à la française y côtoient les minarets en parfaite harmonie. SeniorsMag vous conseille 4 lieux à ne pas manquer dans le cadre d’un passage éclair à Rabat :

Le mausolée Mohamed V

En hommage au libérateur de la nation, le Mausolée Mohamed V fut construit dans l’ancienne grande cour de la Mosquée qui arbore la Tour Hassan. Ce chef-d’œuvre de l’art traditionnel marocain présente du bois peint, plâtres et marbres sculptés, marbres ciselés.

La tour Hassan

Cette tour inachevée est le minaret d'une mosquée du XIIe siècle que le sultan Yacoub El Mansour voulait la plus haute du monde musulman. A la mort de ce dernier, la construction fut arrêtée laissant la tour à une hauteur de 44 mètres contre les 63 mètres initialement prévus. Construite en pierres rouges dans le style caractéristique des palais et édifices religieux du Maroc la tour Hassan est un passage obligé à Rabat. (ouvert tous les jours 9h-18h).

La casbah des Oudayas

C’est dans cette casbah que se trouve la plus ancienne mosquée de Rabat. Pour y parvenir on emprunte la porte des Oudaya, considérée comme l’un des joyaux de l’art almohade, construite en pierre de taille. La plateforme de l’ancien sémaphore (au bout de la rue principale) offre son panorama sur l’estuaire du Bouregreg et Salé. Sur la place, un entrepôt du XVIIIe siècle abrite toujours une coopérative ou l’on tisse des tapis.

La Médina

La muraille des Andalous franchie, la rue Souiqa vous ouvre les bras avec ses boutiques de part et d’autre. Puis vient la rue Souk-es-Sebat. C’est le quartier des maroquiniers, bazars et marchands de tissus. D’étroits passages mènent à des places où on travail le cuir, le fer ou encore le tissage. Le tout dans une ambiance accueillante et chaleureuse. Il faut terminer son périple par la rue des consuls qui avec les 2 précédentes représentent les rues les plus vivantes de la Medina.

A noter : Ne pas quitter Rabat sans avoir arpenté la Rue des Consuls ! Cette rue abrita du XVIIe jusqu’au début du XXe siècle tous les diplomates et représentants étrangers en visites officielles à Rabat. Ils avaient ainsi accès au souk (au bout de la rue) où ils y achetaient esclaves ou compatriotes capturés et vendus aux enchères. Le commerce « des marins chrétiens » fit le bonheur de Rabat pendant bien des siècles ce qui permit à la cité de devenir le premier port du Maroc.


Plus d’information sur le site de l’office du tourisme du Maroc à l’url suivante : www.officetourismemaroc.com

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
City Trip à la Baie de la B...

La Baule, connue pour sa station balnéaire et son grand-prix ont de nombreux autres secrets, Seniors Mag es...Lire plus...

Voyage en République Domini...

En ces temps moroses, une chose nous manque par-dessus tout : découvrir de nouveaux horizons ! Alors, en at...Lire plus...

City Trip à Toulouse

Claude Nougaro clama, en chanson, son amour pour sa ville, Toulouse. Et il est certain que tous les charmes de sa ...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire