République Dominicaine : Au-delà de la carte postale, le tourisme durable ...

  • Par Viens Lisa
  • Mise en ligne : 23 juin 2021
  • Mise à jour : 23 juin 2021

En ces temps moroses, une chose nous manque par-dessus tout : découvrir de nouveaux horizons ! Alors, en attendant de pouvoir reparcourir le monde en toute sécurité, faisons ce qui – fort heureusement – reste permis ... Rêvons à notre prochaine destination. Et pourquoi pas Saint-Domingue, plus connue sous le nom de la République Dominicaine, qui partage avec Haïti ; la mythique île d’Hispaniola, découverte par Christophe Colomb ? Car s’il sait offrir des paysages de carte postale, le pays se distingue aussi par ses initiatives visant à promouvoir un tourisme plus responsable…

Tous les ingrédients d’un cocktail typiquement caribéen

Si la république dominicaine est devenue la première destination touristique des Caraïbes, devant Cuba ou Porto Rico dont elle partage les eaux, ce n’est pas grâce à ses trésors architecturaux. Paradoxalement, en effet les souvenirs de la conquête de l’or, ou de la colonisation sont assez rares, en dehors de la capitale, Saint Domingue.Vous pourrez certes, admirer sur l’île, quelques maisons victoriennes colorées ou certains vestiges qui témoignent du passage dans l’île des pirates il y a plusieurs centaines d’années, mais ce ne sont pas les atouts majeurs de la République Dominicaine … Elle attire surtout les touristes du monde entier parce que c’est une destination très abordable, idéale pour des vacances en famille, et que la météo y est très favorable. C’est notamment pour découvrir, le long de ses 1 440 kilomètres de côtes, ses plages de sable blanc bordées de cocotiers, et y danser le « merengue » au crépuscule, en sirotant une pina colada que l’on rejoint cette île enchantée.Mais ne mentionner que ses plages ou la célèbre île de Saona serait réducteur...

De nombreuses attractions

La République Dominicaine offre également de nombreuses attractions. Citons par exemple le téléphérique de Puerto Plata qui vous transporte jusqu'aux cimes de la Montagne Isabel del Torres (780 m) et offre une vue à couper le souffle. L’île compte aussi des petits ports de pêches oubliés des touristes, des chaînes montagneuses luxuriantes qui couvrent 90% du territoire et laissent entrevoir la silhouette du Pico Duarte, le plus haut sommet des Caraïbes... A cela, ajoutez un climat tropical, des regards chaleureux, la grande sensualité de la musique locale, et vous conviendrez que la République Dominicaine est bien la destination refuge post crise sanitaire dont nous avons tous tellement besoin !

Une volonté de tourisme plus responsable

Si Luis Abinader, le nouveau président est arrivé en voiture électrique au siège du congrès lors de son investiture, c’est peut-être anecdotique. Mais c’est peut-être aussi un signal fort de sa part, de ses intentions d’accentuer la protection et la mise en valeur de l’exceptionnel patrimoine naturel de son pays, afin – notamment – d’en faire un atout touristique, à l’instar du Costa Rica. C’est ainsi que se multiplient les opérateurs d’écolodges nichés au cœur de la forêt profonde dans des sites étonnants.A cette date, le pays compte également 29 parcs nationaux et plusieurs réserves naturelles ou scientifiques dont une splendide réserve de la biosphère nationale.La République Dominicaine entreprend également des actions de plus en plus nombreuses pour préserver son exceptionnel écosystème avec, notamment, le programme « Dominican Treasures ». Ce label mis en place par l'État vise à identifier, développer et promouvoir les produits et services qui pratiquent le tourisme durable en respectant les critères de qualité sociale et environnementale. Sont intégrés à ce programme, des écolodges, des boutique-hôtels, des restaurants, des associations communautaires et artisanales et même des routes d’excursions ou de randonnées. Cela permet de promouvoir l’agrotourisme... Les plantations, fabriques de café, chocolat, cigares et vignobles offrant au pays, un visage bien différent de celui de la serviette étalée sur la plage ! Suivre la Route du Cacao, notamment est une expérience incontournable. Rappelons que la République Dominicaine est le dixième producteur mondial de cacao et le premier producteur mondial de cacao certifié bio(celui-ci représente d’ailleurs 16% de sa production totale). Le pays abrite près de 40 000 plantations de tailles variées. Des routes touristiques ont ainsi été créées pour permettre aux visiteurs de découvrir les plantations dominicaines. Aux magnifiques balades et ateliers pédagogiques autour du cacao, s’ajoutent des dégustations pour les plus gourmands !

Les conseils de Seniors Mag : L’agro-tour : avec plus de 120 ans d’histoire, cette propriété de la famille Cueto Reyes est une attraction touristique qui permet de connaître le processus traditionnel de mouture de la canne à sucre, pour extraire le guarapo (jus de canne).Los Martínez est une communauté accueillante composée d’une cinquantaine de familles qui ont fait de cet endroit un excellent exemple de durabilité. Une occasion de découvrir le tourisme communautaire, mais aussi de plonger dans les eaux pures, fraîches et cristallines du Río Blanco !

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
City Trip à Toulouse

Claude Nougaro clama, en chanson, son amour pour sa ville, Toulouse. Et il est certain que tous les charmes de sa ...Lire plus...

Les îles Cook

Meitaki... C’est un mot que vous entendrez en boucle si vous avez le bonheur de débarquer un jour sur...Lire plus...

Sur la route des vins

L’Alsace, la Loire, le Bordelais ... Vous ne savez pas encore quelle région accueillera votre prochai...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire