Bien choisir son monte-escalier

  • Par Alyssa Mauzac
  • Mise en ligne : 09 janvier 2020
  • Mise à jour : 09 janvier 2020

Vous souhaitez accéder facilement à votre étage, sans prendre de risque ? Installer un monte-escalier favorisera votre autonomie. Seniors mag vous donne quelques conseils.

Différents types

Plusieurs modèles de monte-escaliers s’offrent à vous : le modèle électrique, la plateforme élévatrice fauteuil, le mini-ascenseur, le monte-escalier mobile, le fauteuil roulant monte-escalier, la chaise élévatrice. Il existe donc différents types comme le monte-escaliers tournants, le monte-escaliers droit, le monte-escalier en colimaçon ou encore le diable monte escalier. Le choix se fait en fonction des contraintes et des demandes encourues.

A noter :

N’attendez pas d’avoir perdu complètement votre autonomie ou de chuter gravement pour installer un monte-escalier. Des aides financières sont disponibles pour vous aider. Rendez-vous sur le site de l’ANAH: https://www.anah.fr/

Contraintes à prendre en considération

Tous les modèles ne s’adaptent pas forcément à tous les types d’escaliers et à toutes les demandes (ou budget). Il se choisit suivant la forme de votre escalier (question posée lors d’un devis) : escalier droit, tournant ou en colimaçon. Ainsi que de sa largeur, l’espace disponible en bas et haut, la hauteur de la cage d’escalier. Il faut envisager la place disponible pour installer un monte-escalier car en fonction du produit choisi les rails sont plus ou moins encombrant. Pour certaines gammes telles que celles pour les escaliers droits les marches ne doivent pas avoir d’irrégularités entre elles. Le poids supportable par ce type d’appareil est aussi une contrainte c’est pour cela qu’il est préférable d’effectuer un bilan ergonomique des utilisateurs où seront aussi évalué l’usage des membres supérieurs et inférieurs, la capacité à adopter une posture assise, sens de l’équilibre et la capacité physique de l’aidant.

Choisir en fonction du niveau de sécurité et de confort

Les monte-escaliers sont régis par diverses normes.

Pour garantir la sécurité des utilisateurs, ils sont dotés de toutes sortes de fonctions :

  • Le verrouillage : il permet au dispositif de s’arrêter si son occupant bouge où se lève.
  • Le stop d’urgence : présent sur la plupart des monte-escaliers.
  • La détection d’obstacles : il permet au monte-escalier de s’arrêter en cas d’obstacles pouvant empêcher son bon fonctionnement.
  • Le système de freinage automatique et mécanique : il évite une descente trop raide.
  • La ceinture de sécurité : indispensable afin de garantir une sécurité complète.

Mais aussi des outils qui nous paraissent banals mais qu’il faut contrôler :

  • La Télécommande portable : pour être utile, une qui reste au rez-de-chaussée et une à l’étage
  • Le pivotement du siège
  • La commande directement sur le siège situé sur l’accoudoir : en cas d’oubli de la télécommande

Tout comme le niveau de sécurité, le confort de l’utilisateur est aussi important. Notamment, celui des sièges même si le trajet est certes court, le siège peut encombrer le passage. Il existe donc des options pour optimiser le confort :

  • L’option siège repliable : pour gagner de la place dans les escaliers.
  • L’option soulèvement du siège : pour aider l’occupant à se redresser.
  • Le pivotement du siège : pour faciliter le passage à la position assise.
  • Le fonctionnement sur batterie : évitant les câbles et garantissant le fonctionnement du monte-escalier en cas de panne d’électricité.
Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
La chambre à part et ses co...

L’osmose dans un couple est un sujet délicat qui passionne chercheurs et psychologues depuis des d&ea...Lire plus...

La colocation intergénérati...

Pour bon nombre de seniors, l’avancée en âge est souvent synonyme de perte d’autonomie et...Lire plus...

Parcours de Sandie, travail...

Ayant une mère aide-soignante et une sœur souffrant d’amyotrophie spinale, Sandie Lacombe &eacu...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire