Découvrez Mylène de Trois Cafés Gourmands !

  • Par Alyssa Mauzac
  • Mise en ligne : 07 novembre 2019
  • Mise à jour : 07 novembre 2019

Mylène est membre du groupe Trois Cafés Gourmands qui est composé de Mylène Madrias, Sébastien Gourseyrol et Jérémy Pauly. Tout les trois sont amis d'enfance et originaire de la commune d'Arnac-Pompadour. Le titre "A nos souvenirs" a été écrit en 2012.

Séniors Mag : Mylène, avec votre groupe « 3 Cafés gourmands » vous avez vendu à ce jour, votre album en 300 000 exemplaires. Vous êtes un vrai phénomène de société mais est-ce que le succès vous fait peur, vous grise ?

Mylène : Oh non le succès ne nous grise pas ! Beaucoup de journalistes nous parlent de « phénomène » donc nous sommes un petit peu habitué à ce mot-là, même si nous préférons être plutôt une découverte. Le phénomène a un côté un peu éphémère, il n’y a donc rien de grisant. On est tous les trois trentenaires et on sait pertinemment que l'essentiel de la vie n’est pas dans un succès, même si c'est important de réussir dans son travail. Je pense que nous sommes tous les 3 d’accord là-dessus. Nos amis, nos proches, notre famille, les lieux où on a grandi, contribuent à notre équilibre. On a réussi à vivre 30 ans sans succès et je pense que si ça devait s’arrêter dans 2ans, ça ne serait pas la bérézina ! Aujourd'hui, c’est difficile de faire des plans de carrière dans ces métiers où il faut se bagarrer et essayer de rester… On a eu la chance de rencontrer un certain succès mais peut-être qu’avec le prochain album le public n’adhérera pas. C'est le public, qui restera le décideur et qui a le contrôle sur nous autres artistes.

S.M. : Vous avez la chance effectivement d’être portés par le public et non pas imposés par une maison de disques.

Mylène : Oui nous avons l'avantage et la chance d'avoir toutes les générations présentes lors de nos concerts : Il y a des grands-parents qui viennent avec leurs petits-enfants et ça c'est assez fou. Normalement un concert cible plutôt un public, nous on ne cible pas. On a toutes les catégories sociales, tous les âges…Cela s’est fait assez naturellement et nous sommes conscients que c'est une chance extraordinaire qui donne une ambiance très familiale, très vivante et très humaine lors des concerts !

S.M. : Vous captez toutes les générations sans pour autant tomber dans le ringardisme.

Mylène : On n’a pas fait exprès ! D’ailleurs si le titre « À nos souvenirs » a explosé ces 2 dernières années il faut savoir, qu’avant la signature avec la maison de disques il y avait déjà quelque chose qui se passait sur le grand sud-ouest avec notre public local. Il y a beaucoup d'autres artistes qui fonctionnent très bien et qui mériteraient tout autant que nous d’être à notre place aujourd'hui ! Mais nous avons eu la chance de rencontrer les bonnes personnes à un moment donné. C’est une histoire de circonstances, de rencontres et peut-être également de conjoncture actuelle qui fait que la chanson a encore plus résonné aujourd'hui qu’il y a 6 ans.

S.M. : Est-ce que vous n'avez pas peur que le stress, la pression, les projets, la vie de groupe, mettent votre amitié à rude épreuve ?

" On travaille tous les 3 sur un deuxième album."

Mylène : Pour l’instant on travaille tous les 3 sur un deuxième album mais on s’est toujours dit que l’on arrêterait s’il y en avait un qui voulait lâcher l'affaire parce qu'il en avait marre. Trois Cafés Gourmands ne sera jamais sans un de nous. Après ce deuxième album on a chacun envie de voir des horizons différents et puis peut-être se retrouver d'ici 5 ans. Je pense que ça ressemblera assez à notre schéma.

S.M. : Un peu comme les Fréro Delavega ?

Mylène : C'est exactement ça ! Ils sont encore très liés et très copains. Il n’y a pas si longtemps nous étions avec Jérémy (Fréro N.D.L.R.) à un festival et Floriant (Delavega N.D.L.R.) est venu le voir en concert. Il faut juste que chacun fasse ses choix de vie. Nous, nous ne nous posons pas encore ce genre de questions.

S.M. : Quels artistes vous inspirent dans l'écriture, dans les compositions ? Est-ce que vous avez voulu suivre certains courants ?

Mylène : Justement on a été à contre-courant. Peutêtre en revenant sur des choses des années 90 … toutes les années qui ont précédé les années 2000, où la chanson française était encore très jouée, très demandée. Gamins on écoutait Brel, Brassens, Barbara, puis Cabrel, Goldman, Zaz et Raphaël… Et puis on a tous les trois différentes influences musicales que l’on croise dans notre groupe. Moi je chante peut-être plus d'une façon nord-américaine, je chante le blues, la soul…

S.M. : Rappelez-vous, il y a un an, dans quel état d'esprit étiez-vous ?

Mylène : En 2018, on avait des concerts tout l'été et « À nos souvenirs » avait commencé à passer dès le mois de juin dans les radios. Mais c’est à partir de septembre que les Français nous ont découverts avec notamment à la rentrée notre 1ère télé chez Michel Drucker ! Ensuite, on a été invité dans l’émission de Sophie Davant, puis chez Patrick Sébastien…

" On a eu la chance, de pouvoir amener un regard sur la Corrèze." Trois Cafés Gourmands

S.M. : Vous rendez-vous compte que vous avez fait plus en un an pour faire connaître la Corrèze que Jacques Chirac et François Hollande réunis ?

Mylène : Oh non je ne pense pas ! La seule différence c'est que nous on a eu la chance, de pouvoir amener un regard sur la Corrèze autre que par le biais politique. Je ne sais pas si on a fait plus pour la Corrèze, on a simplement chanté une terre sur laquelle on est né, à travers une chanson et si on a permis d’amener un peu de tourisme en Corrèze, ce joli département, on en est très content. Il semblerait d’ailleurs que des gens de passage s'arrêtent un petit peu plus…

S.M. : On peut imaginer que vous avez réalisé un rêve tant votre succès est immense. Êtes-vous vraiment heureuse ? S’il devait vous manquer une chose ça serait quoi ?

Mylène : Oh que les travaux de ma maison soient terminés ! Sinon je ne suis pas malheureuse, j’ai des parents adorables, un frère, une sœur, une famille, un compagnon d’enfer, un chien et un chat, une petite maison, une voiture qui roule…

Propos recueillis par Pascale Peiffer

LEUR ACTUALITÉ :

Découvrez dans votre cinéma  : - Les 4, 5 et 6 octobre 2019 CGR le concert événement de Trois Cafés Gourmands comme si vous y étiez ! CGR de Pau, Bayonne, Lescar, Tarbes, Draguignan, Bordeaux, Villenave d’Ornon, Monségur, Vannes, Lanester, Guipry-Messac, Bruz, La Mézière, Lannion …

Pour trouver le cinéma le plus proche de chez vous :https://www.cgrevents.com/programmation/troiscafes-gourmands-au-cinema

Dates de concert :

- 14 novembre 2019 : Zénith de Pau

- 15 novembre 2019 : Arkéa Aréna de Bordeaux

- 12 décembre 2019 : Zénith de Toulouse

- 14 décembre 2019 : Zénith de Nantes

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Découvrez François Feldman

François Feldman est né le 23 mai 1958 à Paris, il a  crée son 1er groupe musical...Lire plus...

Rencontre avec Jean-Baptist...

Jean-Baptiste Guégan n'a pas été découvert dans La France a un incroyable talent sur M...Lire plus...

Rencontre avec Michel Boujenah

Il est né le 3 novembre 1952 à Tunis (66 ans), son père Joseph Boujenah, était m&eacut...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire