La télémedecine, quand la technologie se met au service de la santé !

  • Par Alyssa Mauzac
  • Mise en ligne : 07 novembre 2019
  • Mise à jour : 07 novembre 2019

La télémédecine est une activité médicale qui se déroule à distance. Cette manière de soigner est novatrice, nous allons en voir les différents aspects.

La télémedecine, qu'est-ce que c'est ?

Cette manière de soigner novatrice respecte les droits du patient, la confidentialité et la déontologie médicale au même titre qu’à l’occasion d’une consultation traditionnelle. Ce dernier bénéficie effectivement des mêmes prestations que celles qui sont proposées lors d’une consultation classique. La télémédecine offre donc une réponse satisfaisante pour contrer le déficit de médecins en France et réduire le délai d’attente pour obtenir un rendez-vous médical. Elle vient donc en complément des actes médicaux habituels.

Quels sont les différents actes proposés en télémédecine ?

Vous avez déjà été amené à composer le 15 pour joindre les secours ? Votre demande a alors été prise en charge par un médecin qui a établi un état des lieux de la situation afin de prononcer un premier niveau de diagnostic. Vous avez ensuite été orienté vers la prise en charge la plus adaptée. En ce sens, vous avez déjà bénéficié des services de la télémédecine. La régulation médicale fait effectivement partie des 5 grands axes caractérisant la télémédecine.

La téléconsultation : Elle consiste en une consultation à distance qui est réalisée par le biais des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). À cette occasion, le patient est seul derrière son écran ou accompagné d’un autre professionnel de santé. Le professionnel consulté (médecin, sage-femme, dentiste...) échange avec le patient par le biais de l’outil informatique (caméra et micro) afin de réaliser dans un premier temps une évaluation globale de son état. Le patient voit le médecin et lui répond à distance. Ensuite seulement, le professionnel pose un diagnostic ou oriente le patient vers une consultation spécialisée. Suite à la consultation, le professionnel renseigne le dossier médical du patient pour assurer la traçabilité des données relatives à son suivi.

La téléexpertise : Elle est utilisée lorsque le médecin qui reçoit un patient souhaite obtenir l’avis d’un ou de plusieurs spécialistes à son sujet. Dans ce cas de figure, patient et médecin n’échangent pas. La communication relie uniquement les deux médecins.

La télésurveillance : Elle est un autre pan de la télémédecine. Les données relatives au patient sont collectées directement sur son lieu de vie et retransmises à l’infirmière ou au médecin en charge de leur interprétation.

La téléassistance : Cette pratique consiste à permettre à un professionnel de santé de venir en appui à un autre à l’occasion de la réalisation d’un acte de santé.

Qui est concerné par la télémédecine ?

Le recours à la télémédecine est particulièrement intéressant dans le cadre du suivi des maladies chroniques. Chaque jour, le patient répond à des questions médicales sur une tablette. On peut par exemple citer le cas du suivi du taux de glycémie chez les personnes diabétiques. Les résultats sont analysés par une infirmière qui peut décider de prendre contact avec le patient ou d’initier une consultation avec son médecin traitant. Les personnes en insuffisance cardiaque sont également concernées par ce dispositif. Avant la sortie de l’hôpital, elles sont formées à l’utilisation de l’appareil par le biais de l’écran tactile. Outre la surveillance des patients, ce type de suivi leur est également proposé pour prolonger l’éducation thérapeutique à domicile (pesée et prise de tension au quotidien, liste des aliments interdits...). Cet outil responsabilise le patient face à sa maladie. Ce suivi de trois mois est gratuit et peut être interrompu à tout moment. Sont également concernés par la télésurveillance les patients à domicile qui sont en ALD (affection de longue durée).Les détenus peuvent bénéficier de consultations spécialisées à distance aux côtés du médecin du centre pénitencier sans avoir à en sortir. Ils ont accès à la même qualité de prise en charge que les personnes qui ne sont pas incarcérées.

Qui décide du recours à la télémédecine ?

C’est le médecin qui détermine si le patient peut bénéficier de téléconsultations ou doit maintenir les consultations en présentiel.

Comment la télémédecine est-elle prise en charge financièrement ?

Une consultation de télémédecine est remboursée de la même manière qu’une consultation ayant lieu en cabinet ou en établissement de santé en dehors des hospitalisations et dès lors que le patient a intégré un parcours de soins coordonnés. Même en l’absence de carte vitale, la facturation peut être effectuée.

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
En finir avec les maux de tête

  Qui n’a jamais eu mal à la tête ? D’après l’Organisation Mondiale...Lire plus...

Faire face aux premiers rhu...

Lorsque la grisaille arrive et que le froid s’installe, le climat est idéal pour favoriser la propaga...Lire plus...

Le Reiki une manière de pre...

En matière d’art de vivre et de culture du bien-être, les japonais excellent. Parmi les diff&ea...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire