En finir avec les maux de têtes : Nos solutions

  • Par Viens Lisa
  • Mise en ligne : 06 novembre 2019
  • Mise à jour : 06 novembre 2019
 
Qui n’a jamais eu mal à la tête ? D’après l’Organisation Mondiale de la Santé plus d’un français sur deux aurait eu mal à la tête au moins une fois cette année. Appelée médicalement céphalée, le mal de tête cache en fait plusieurs maux pas forcément toujours anodins.
 

La céphalée de tension, quand le stress prend la tête

 
Vous avez eu une journée éprouvante, une mauvaise nuit de sommeil et vous sentez une barre de douleur d’une tempe à l’autre ou vous avez mal dans toute la tête jusqu’au cou.
C’est une céphalée de tension. Cette céphalée n’est pas grave mais s’auto-alimente, la douleur provoquant des tensions qui l’augmentent en retour. En règle générale celle-ci cède facilement avec un traitement d’appoint et quelques règles d’hygiène de vie.
 
Attention :
Méfiez-vous de l’auto-médication. Une céphalée mal traitée peut facilement devenir chronique. A ce jour, près de 7% des céphalées le sont par abus de médicaments.
 

La migraine, un mal récurrent qui nécessite une consultation !

 
Il a été démontré que 25% des céphalées sont des migraines. Apparaissant souvent à la puberté elle peut aussi avoir une composante allergique (certains aliments ou médicament semblant la provoquer) voire génétique et est deux fois plus fréquente chez les femmes que les hommes. La douleur est en général unilatérale, aggravée par la lumière et l’activité physique et pour certains accompagnée de nausées et de troubles de la vue façon « aura ». Certains produits alimentaires tels que le fromage et le chocolat ont tendance à provoquer ou accentuer les crises sans que les raisons en soient, encore, à ce jour, parfaitement claires. Chez les femmes également, la pilule est considérée comme une cause très fréquente de maux de têtes. Comme pour toute céphalée cependant, l’abus de médicaments peuvent rendre une migraine chronique. Des traitements de fond ou de crise efficaces peuvent être prescrits par votre médecin. Inutile donc de souffrir en silence si vous avez des crises de migraines surtout que celles-ci peuvent être particulièrement invalidantes et nuire à votre qualité de vie, voire avoir des effets nuisibles sur les cellules du cerveau.
 

Les céphalées secondaires, des symptômes à ne pas négliger !

 
Les maux de têtes peuvent être les symptômes d’autres pathologies. On les appelle dans ce cas des céphalées secondaires. L’hypertension, les traumatismes ou les abus médicamenteux peuvent les provoquer. Dans ce cas le seul moyen de faire disparaître la douleur est de traiter la cause. La pluplart du temps, elles ne sont pas les seuls symptômes d'une maladie, mais sont accompagnées d'écoulement nasal, ou de toux par exemple. Voir notre article sur le rhume.
 
 

Le traitement des céphalées 

 
Qu’elles soient d’origine primaire, migraineuse ou secondaire, le mieux lorsque les maux de tête vous empoisonnent la vie ou en cas de douleur soudaine et aiguë, est de consulter.
 
Cependant, vous pouvez déjà, par vous-même, apporter un soulagement certain à une crise par quelques actions de bon sens. Tout d’abord il faut savoir que la raison principale des maux de tête primaires est la tension nerveuse. La fatigue, le manque de sommeil sont autant de facteurs déclenchants. Le traitement principal donc avant tout autre chose est... de se détendre. Dormir, bien sûr (en évitant l’utilisation de somnifères) mais aussi des activités telles que le yoga, la relaxation et l’exercice physique peuvent soulager une céphalée ordinaire voire la prévenir. Le silence, le noir, le froid sont plus efficaces sur une migraine.
 
Les huiles essentielles traditionnellement utilisées contre le mal de tête telles que la camomille romaine ou la menthe poivrée sont aussi efficaces. ( Testées et approuvées par la rédac! ) Pour en savoir plus, découvrez notre article sur les différentes médecines douces.
 
Médicalement parlant, l’utilisation de l’ibuprofène ou du paracétamol à faible dose peut aider. Les prendre avec du café semble accroitre leur efficacité. Dans tous les cas, au moindre doute il est nécessaire de voir son médecin. Si un simple mal de tête disparait
souvent rapidement, une douleur modérée à sévère est à prendre sérieusement d’autant que l’automédication peut rapidement transformer ce mal en maladie chronique.
 
À noter :
Dernièrement sur le marché sont apparus des appareils d’électrostimulation spécial migraine. Leur principe, envoyer de légers courants sur certains nerfs ce qui couperait le trajet du message douloureux. A ne pas utiliser sans avis médical.
 
Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Faire face aux premiers rhu...

Lorsque la grisaille arrive et que le froid s’installe, le climat est idéal pour favoriser la propaga...Lire plus...

Le Reiki une manière de pre...

En matière d’art de vivre et de culture du bien-être, les japonais excellent. Parmi les diff&ea...Lire plus...

La beauté par les plantes

Il y a des valeurs sûres qui ne se démodent jamais. Les plantes ont toujours fait leurs preuves en ma...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire