Médecines douces pour soigner les maux de l’hiver

  • Par Pascale PEIFFER
  • Mise en ligne : 09 janvier 2018
  • Mise à jour : 09 janvier 2018

Angines, rhumes, grippes, dépression saisonnière… Avec la baisse des températures, les maladies hivernales s’installent. Il existe des solutions naturelles pour prévenir et guérir les grands et les petits maux de l’hiver. Les médecines douces comme l’homéopathie, la phytothérapie ou encore la luminothérapie renforcent l’immunité de l’organisme et permettent d’attaquer l’hiver en préservant son capital santé.

On estime aujourd’hui qu’un Français sur 4 utilise des médecines douces. Le 31ème Salon Bien-être, Médecine douce & Thalasso se tiendra du 6 au 10 février 2014 à Paris. A cette occasion, plongeons au coeur de l’hiver pour un tour d’horizon des techniques naturelles pour affronter cette saison en bonne santé.

L’HOMEOPATHIE, UNE ARME EFFICACE CONTRE LE RHUME

Nez qui coule, éternuements, fièvre… Pas de doute, le rhume est là, signe visible que l’organisme lutte contre les virus de l’hiver. Bénin, mais désagréable, le rhume

est une infection très fréquente. À son origine plus de 200 virus transmis par voie aérienne et par contact direct. Dès les premiers symptômes, l’homéopathie, la médecine alternative préférée des Français, aide le corps à vaincre la pathologie. En effet, l’homéopathie vise à stimuler les défenses de l’organisme en administrant des doses infinitésimales, de sorte que le patient combat lui-même sa maladie. L’homéopathie réduit l’intensité des symptômes et limite les risques de complications bactériennes grâce à un traitement de fond. Les médicaments homéopathiques prennent en charge tous les « enrhumés », même les jeunes enfants, pour qui il existe peu de solutions thérapeutiques contre le rhume.

LA PHYTOTHERAPIE POUR BOOSTER L’ORGANISME

Le meilleur moyen pour faire face aux attaques hivernales est de préparer son organisme. La phytothérapie est une solution très efficace pour renforcer l’immunité. Utilisées depuis des millénaires, les plantes sont une source naturelle de bien-être pour le corps et l’esprit. Thym, verveine, menthe, eucalyptus… Il existe beaucoup de plantes qui aident à surmonter l’hiver et son éventail de petites infections, mais la plus réputée est l’Echinacée. Très prisée des Indiens d’Amérique du Nord qui l’utilisaient comme un cicatrisant, elle est consommée pour prévenir et traiter les affections chroniques hivernales (grippe, rhume, maux de gorge). Elle renforce le système immunitaire et augmente la capacité des globules blancs à détruire tous les intrus présents dans l’organisme. C’est donc un formidable booster pour le système immunitaire. Des études ont mis en évidence ses propriétés antibactériennes et antivirales. D’autres éléments naturels renforcent également l’organisme, parmi ceux-ci citons la Propolis. Cette substance est sécrétée par les bourgeons des arbres. Les abeilles la récoltent pour en tapisser les parois de leur ruche. Déjà les Grecs, Romains et Egyptiens l’utilisaient pour soigner leurs blessures, comme leurs maladies infectieuses ou virales. Antibiotique naturel par excellence, la Propolis permet de stimuler les défenses naturelles de l’organisme et, grâce à ses propriétés antiseptiques, de lutter contre les infections des voies respiratoires (bronchites, rhinites, angines…).

LA LUMINOTHERAPIE POUR CHASSER LA DEPRESSION HIVERNALE

Morosité, baisse d’entrain et de moral, difficultés de concentration, manque de sommeil et d’appétit… la grisaille et le mauvais temps semblent influer sur l’humeur d’une grande partie de la population. La dépression hivernale est une maladie récurrente qui survient chaque année, au début de l’automne, pour disparaître spontanément au printemps. Elle est observée le plus souvent dans les pays où le taux d’ensoleillement est le moins élevé. Autant d’éléments qui accréditent la thèse selon laquelle c’est le manque de luminosité qui est en cause dans ce type particulier de dépression. La lumière agit en effet sur la production de sérotonine, cette hormone responsable des cycles veille/sommeil et qui régularise notre humeur. Outre les traitements classiques, reposant sur la psychothérapie et certains médicaments, il est essentiel de combler le manque de lumière. C’est dans ce but qu’a été inventée la luminothérapie, également appelée luxthérapie ou photothérapie. Proposée dans 20 centres spécialisés en France, son principe est d’exposer l’organisme à une lampe spécialement étudiée pour offrir un maximum de lumière (10 000 lux). L’efficacité de ce traitement est avérée. À raison d’une demi-heure par jour, assis à quelques centimètres de la lampe, la dépression disparaît en moins de 15 jours. Si la luminothérapie est efficace pour traiter la dépression hivernale, elle pourrait aussi prévenir le mal. Des cures de luminothérapie dès le début de l’automne pourraient ainsi chasser le coup de blues et son cortège d’idées noires.

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Etre en forme et le rester ...

Qui eût cru que l’audition soit un levier de forme et de Bien-être ? Longtemps déconsid&e...Lire plus...

Devenir accueillant familia...

Si vous souhaitez devenir accueillant familial de personnes âgées ou de personnes adultes handic...Lire plus...

Senior prendre soin de ses ...

Préserver son capital dentaire, c’est préserver son capital santé. Les caries ne so...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire