Le montant de la retraite, une étude au cas par cas

  • Par Héloïse Morée
  • Mise en ligne : 06 mars 2018
  • Mise à jour : 06 mars 2018

Les ex-salariés du secteur privé relèvent du régime de la Sécurité Sociale. L’organisme en charge de gérer le calcul et le versement de leur retraite est l’Assurance retraite.

Les éléments entrant dans le calcul de la retraite

Pour calculer le montant de la retraite, l’Assurance retraite prend en considération les revenus d’activité, la durée d’assurance et l’âge de départ à la retraite.

Les revenus d’activité

La moyenne des 25 meilleures années de revenus est retenue.

Bon à savoir : si la dernière année travaillée avant le départ en retraite fait partie des meilleures, il ne faut pas hésiter à différer le moment du départ afin qu’elle soit prise en compte. En effet, les revenus de l’année de départ à la retraite ne sont jamais pris en considération dans le calcul du revenu annuel moyen.

La durée d’assurance

Ce qu’on appelle « durée d’assurance » correspond au nombre de trimestres acquis. Pour être comptabilisés dans le calcul de la retraite, chaque trimestre doit être validé. Cela signifie que vous devez avoir versé une cotisation vieillesse.

Bon à savoir : les périodes de chômage, de maternité, d’invalidité, de maladie, d’accident du travail et de service national sont comptabilisées dans le calcul de la retraite. On parle alors de trimestres « assimilés »

Les trimestres dédiés à la naissance et à l’éducation d’un enfant (congé parental) sont également retenus.

Il est impératif de détenir un nombre de trimestres bien précis pour bénéficier d’une retraite pleine. Dans le cas contraire, le montant de la retraite sera moins important.

Bon à savoir : le nombre de trimestres acquis est consultable depuis le site de l’assurance retraite (www.lassuranceretraite.fr). Pour cela, il suffit de se créer un compte personnel puis de consulter l’onglet « Consulter mon relevé de carrière tous régimes ».

L’âge de départ

Il est possible de partir à la retraite dès que l’âge de départ légal est atteint. Il est de 62 ans pour les personnes nées à partie de 1955.

Il est toutefois conseillé aux personnes ayant commencé à travailler tardivement de continuer d’exercer afin d’atteindre le nombre de trimestres requis pour une retraite pleine. Dans le cas contraire, elles risquent d’essuyer une baisse du montant de leur retraite.

Les majorations du montant de la retraite

Dans trois cas de figure bien précis, le montant de la retraite peut être plus important.

Majoration pour trois enfants

Les femmes ayant eu au moins trois enfants bénéficient d’une augmentation de 10 % du montant de leur retraite.

Bon à savoir : si vous avez eu à charge des enfants qui ne sont pas les vôtres pendant au moins 9 années consécutives avant leurs 16 ans, ils peuvent entrer dans le calcul.

Majoration pour tierce personne

Cela concerne les personnes en situation d’inaptitude au travail ou en invalidité. La nécessité d’être aidé constamment par un tiers avant l’âge du taux maximum automatique ouvre droit à une majoration.

Majoration de la retraite anticipée pour assurés handicapés

Chaque demande est étudiée au cas par cas par la Caisse régionale retraite.

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
L’Aspa : l’Allocation de so...

Au moment du passage à la retraite, beaucoup se questionnent sur le montant des ressources auquel ils vont ...Lire plus...

Vivre sa retraite à l’étran...

Le nouveau top 10 des pays pour passer sa retraite à l'étranger, dressé par le site Retraite-...Lire plus...

Les aidants familiaux : une...

Ils sont encore plus nombreux qu’on ne le pense... On compte en France 11 millions d’aidants fami...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire