Le paiement sans contact, faut-il en avoir peur ?

  • Par Alyssa Mauzac
  • Mise en ligne : 11 décembre 2019
  • Mise à jour : 11 décembre 2019

Le paiement sans contact est adopté par la plupart des Français : pratique mais risqué. Pour certains, cela peut être un frein et des précautions peuvent être prises s’ils ne veulent pas y être confrontés. Entre fraude et vol : le paiement sans contact est-il inquiétant ?

Le principe… idéal pour le piratage ?

Avec une carte sans contact, plus besoin de code. C’est le NFC, la technologie sans fil qui permet un paiement tel que celui-ci. Rapide, certes mais seulement 10 % des paiements par cartes sont réalisés sans contact or pas moins de 70 % des cartes bancaires en sont équipées. Cela dit, ce mode de paiement est fortement impacté par le piratage. Les cartes dotées du NFC peuvent facilement être « captées » par une clé USB ou par un téléphone : les données personnelles peuvent ainsi être récupérées (à des fins souvent frauduleuses). Depuis 2013, les données personnelles ne sont plus accessibles...sauf sur les cartes bancaires parues avant 2013 et celles émises par la grande distribution et non des établissements de crédit. Aussi, le paiement sans contact est plafonné à 30€ par achat et n’accepte pas plus de 4 paiements par jour. Les fraudes liées au sans contact sont plus importantes que celles faites au distributeur : avec le nombre de cartes équipes de NFC en croissance, les fraudes ne risquent pas de baisser dans les années à venir. En cas de fraude, la loi impose aux banques de dédommager les utilisateurs dans les plus brefs délais, à moins que celles-ci démontrent qu’il y a eu négligence avec les données bancaires…

Paiement sans contact avec un smartphone

Faut-il vraiment en avoir peur ?

Non. Le système a été pensé pour que les faiblesses du paiement sans contact ne soit pas un réel frein au quotidien dans son utilisation. Cependant, ce mode de paiement est soumis à quelques piratages notables mais très rares et effectués par des hackers de haut niveau qui simulent des terminaux de paiement avec leur téléphone.

À noter : Pour les plus inquiets, il existe un étui de protection conçu pour bloquer les ondes et transmissions de ce type pour y glisser sa carte bancaire et éviter les piratages potentiels.

Mieux vaut prévenir que guérir

S’armer de quelques précautions peut être rassurant pour certains : même si les fraudes et piratages sont rares, cela n’arrive pas toujours qu’aux autres. Première chose, le paiement sans contact n’est pas une obligation, les banques doivent pouvoir proposer ce mode de paiement et chacun est libre de le refuser. S’il est déjà installé, il est possible de le désinstaller à tout moment, sans frais. Si payer sans contact est un confort, et un très léger gain de temps parfois, laisser ce mode de paiement activé seulement en cas de besoin (et donc de paiement) est possible. Le paiement sans contact par téléphone est, par exemple, désactivé dès lors que l’écran est éteint. Pour les cartes bancaires, l’étui protecteur d’ondes est une bonne solution ou bien une carte anti-NFC, brouilleuse de signal. Avec ces quelques conseils et réassurances, vous pouvez faire vos achats comme bon vous semble, avec l’esprit léger et sans paniquer au moindre achat. 

Néanmoins, il existe des outils de la vie courante victimes du piratage tout comme l'informatique, pour plus d'informatons cliquez-ici /actu/le-piratage-informatique-un-veritable-fleau-15032018117

 

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Comment choisir sa voiture

Privilégier la bonne odeur du neuf, ménager son portefeuille et son banquier, ou essayer de trouver ...Lire plus...

Impôt : prélèvement à la so...

Le « PAS » correspond au prélèvement à la source. Cela signifie que l’imp&o...Lire plus...

C’est quoi l’Aspa, ex-minim...

Le minimum vieillesse a été instauré pour apporter aux personnes à la retraite de l&rs...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire