AUBETERRE SUR DRONNE : A la découverte d'un des plus beaux villages de France

  • Par Guillaume Faux
  • Mise en ligne : 06 décembre 2021
  • Mise à jour : 06 décembre 2021

Situé au sud de la Charente, en limite du Périgord, Aubeterre sur Dronne est une ancienne place forte construite en amphithéâtre autour d’une boucle de la Dronne depuis plus de 1000 ans. Le village rassemble patrimoine historique, espace naturel préservé et art de vivre.

 

BEAUTÉ ET CARACTÈRE

Détenteur de la marque “Plus beaux villages de France” depuis 1993 et du label “Petites Cités de Caractère” depuis 2012, il affirme sa vocation à accueillir pèlerins, visiteurs et touristes.

Près de 400 Aubeterriens et Aubeterriennes, de 7 nationalités différentes composent ce village. Ses venelles fleuries et pavées de vieux galets de la rivière, au charme méridional serpentent entre les maisons de pierre blanche (Alba Terra) recouvertes de tuiles couleur miel dans un écrin de verdure.

Le village construit en gradin le long d’un massif crayeux, surplombe la vallée de la Dronne. La rivière coule paisiblement aux pieds du village et marque la limite naturelle entre Charente et Dordogne.

 

RICHESSE D'HISTOIRE

Place forte entre Périgord et Angoumois, proche de la puissante Aquitaine, la cité d’Aubeterre fut par le passé longtemps convoitée.

Dans un milieu rural et protégé, le village vit essentiellement du tourisme vert, et l’église troglodyte Saint-Jean, dite église monolithe, attire chaque année des milliers de visiteurs.

Les trois couvents Cordeliers, Minimes et Clarisse et les deux églises Saint-Jean et Saint-Jacques, concentrés dans la partie haute du village, ainsi que le château et l’hôpital Saint-François, témoignent d’un riche passé historique et religieux.

 

CONVIVIALITÉ AU CŒUR DE LA VILLE

Le quartier populaire de la ville basse, qui fait aujourd’hui le charme d’Aubeterre, depuis toujours quartiers des artisans et des commerçants, est le cœur du village qui rayonne autour de la place Trarieux et descend rue Saint-Jean jusqu’à l’église souterraine.

La place Ludovic Trarieux est la plus animée du village avec ses commerces, ses artistes et artisans d’art, ses terrasses de restaurants aux produits locaux et le marché du dimanche matin.

Là encore, on retrouve l'ambiance du village où il fait bon vivre et où tout le monde se salue, où l’on s’arrête prendre un café, déjeuner...

Cette place arborée porte le nom d'un Aubeterrien célèbre, Ludovic Trarieux, né ici même en 1840, fondateur de la ligue Française des droits de l’homme et du citoyen.

Aux pieds du village, sur les bords de la Dronne, une plage de sable fin est aménagée, un camping y est aussi installé, ou l’on se baigne et pêche en toute sécurité. Aux beaux jours, les balades en canoë, à vélo, en calèche ou à pied permettent d’explorer les charmes du val de Dronne.

 

LA COLLÉGIALE SAINT-JACQUES

Originaire du XIIe siècle, détruite en 1562 lors des guerres de religion, dont seule la façade sera épargnée, reconstruite au XVIIe siècle.

Véritable livre de pierre, elle est ornée d’arcades à voussures et de chapiteaux finement sculptés.

Son décor symbolique était là pour émouvoir et enseigner fidèles et pèlerins, sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

 

L’ÉGLISE SOUTERRAINE SAINT-JEAN

Dite église monolithe, creusée au XIIe siècle dans la falaise, la voûte de sa nef centrale, haute de plus de 20 mètres, en fait la plus vaste église souterraine d’Europe.

Elle y abritait des reliques. A l’intérieur, on découvre un ensemble unique, formé d’un reliquaire en pierre de style roman et d’une piscine baptismale qui reste un mystère. Le plus extraordinaire reste cette nécropole découverte en 1958 et contenant plus de 170 sarcophages de pierre.

Édifiée par le même bâtisseur que l’église souterraine de Saint-Émilion. Elle se visite tous les jours de l’année. Des concerts sont organisés en Juillet et Août, au cœur de ce monument qui leur confère une ambiance toute particulière.

 

INFOS PRATIQUES

Office du Tourisme : 05.45.98.57.18, info@sudcharentetourisme.fr www.aubeterresurdronne.com

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Je fais moi-même mes décos ...

Après deux Noëls passés en petits comités, voire en visioconférence, celui qui ar...Lire plus...

LE MONT SAINT-MICHEL, NOTRE...

Certes, le Mont Saint-Michel ne fait pas partie des 7 merveilles du monde, car elles ont été list&ea...Lire plus...

L'incomparable Pérou !

Avec un salaire moyen d’à peine 500 € par mois, le Pérou va chercher sa bonne fortune ail...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire