Devenir grand-parent de cœur

  • Par Héloïse Morée
  • Mise en ligne : 13 février 2018
  • Mise à jour : 13 février 2018

Les liens du sang ne sont pas les seuls à être en mesure de répondre aux besoins des uns et des autres. Les liens du cœur jouent un rôle tout particulier dans le cas de carences affectives. C’est dans cet état d’esprit que le concept de « grand-parent de cœur » s’est développé et a obtenu l’adhésion de milliers de personnes. Il est venu bousculer l’adage bien connu qui prétend qu’« on ne choisit pas sa famille »…

Être grand-parent de cœur, c’est quoi ?

Les grands-parents de cœur sont des particuliers qui décident de mettre leur affection et leur temps à la disposition des petits-enfants qui en ont besoin. C’est notamment le cas lorsque leurs grands-parents sont décédés, qu’ils vivent loin ou que les liens familiaux sont rompus.

Pourquoi devenir grand-parent de cœur ?

Les enfants grandissent, quittent la maison et décident parfois de changer de région, s’installant alors loin du domicile de leurs parents. Le manque généré par l’absence des petits-enfants qu’ils ne voient pas grandir, qu’ils ne peuvent pas serrer dans leurs bras et avec qui ils ne peuvent pas profiter de moments privilégiés est parfois douloureux. Le fait de devenir grand-parent de cœur est un bon compromis qui permet de compenser cette présence faisant parfois cruellement défaut.

Comment devenir grand-parent de cœur ?

Des sites spécialisés ont été créés dans ce domaine. En voici quelques-uns :

 

Le principe est simple. Des grands-parents se créent un compte en renseignant leur fiche de présentation. Ils y expriment notamment leur motivation à devenir grands-parents de cœur. Il suffit alors d’entrer en relation avec eux pour voir si le contact est bon et si les attentes sont réciproques. Des échanges de mails ont souvent lieu dans un premier temps avant de laisser place aux appels téléphoniques. S’ensuit le moment tant attendu de la rencontre… Lorsque la magie opère, les uns et les autres se pensent témoins d’un véritable miracle. La solitude peut alors être reléguée au rayon des mauvais souvenirs.

Des retombées extrêmement positives pour tous

Les échanges intergénérationnels sont primordiaux car ils contribuent à l’épanouissement affectif et psychologique des aînés et des plus jeunes. Les grands-parents représentent une force tranquille pour les enfants. En leur transmettant leurs expériences et leur vision de la vie, ils favorisent partage et ouverture d’esprit et leur permettent de relativiser bien des choses. Ils les amènent à appréhender la vie avec un autre regard et des points de vue différents des leurs.

Les grands-parents apportent également de l’affection à ces petits-enfants en compensant parfois celle qu’ils ne reçoivent pas de leurs propres parents. Ils se retrouvent ainsi dans une sphère bien spécifique qui ne ressemble à aucune autre. Les règles y sont différentes, généralement plus souples. Les grands-parents s’autorisent davantage de choses car ils ne se sentent pas responsables de l’éducation à proprement parler. Ils se plaisent donc à vivre pleinement la valeur famille dans ce cadre où les contraintes n’ont pas lieu d’être, pour leur plus grand bonheur et celui de leurs nouveaux petits-enfants…

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Internet et réseaux sociaux...

Le manque de connaissance des réseaux sociaux a longtemps freiné l’intérêt des se...Lire plus...

Alain Chamfort : le dandy m...

Alain Chamfort en quelques mots : Naissance d’Alain le Govic  à Paris, le 2 mars 1949, 1966 : Il...Lire plus...

Les Choristes : l'interview...

Les 2 acteurs Jean-Louis Barcelona et Patrick Zard étaient à Bordeaux début septembre pour no...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire