Rencontre et interview avec la chanteuse Aurélie Cabrel

  • Par Viens Lisa
  • Mise en ligne : 04 mars 2021
  • Mise à jour : 04 mars 2021

En quelques mots Aurélie Cabrel est née le 30 juillet 1986, c’est la fille du célèbre auteur, compositeur et interprète Francis Cabrel. Elle a deux soeurs cadettes et une fille. Sur les traces de son père Aurélie dans la musique, nous l’avons rencontré afin qu’elle nous parle de son conte musical « Zélie la pirate »

S.M. : Bonjour Aurélie Cabrel, vous nous offrez pour Noël un très beau conte musical. Comment est née cette idée ?
A.C. :  L’idée du conte musical Zélie la pirate, « chapitre 1 » est né tout simplement de mon désir de jeune maman de trouver pour ma fille un conte musical pour justement lui faire découvrir un peu la musique, les instruments ; Qu’elle puisse se plonger dans un univers bien particulier, bien à elle. J’avais trouvé beaucoup de très beaux livres ou albums pour enfants mais pas de conte musical comme on a connu quand on était petit. Comme Emilie Jolie, par exemple, Chantal Goya... Ou encore Pierre et le loup. Des histoires accompagnées d’une musique. Le papa de mes enfants et moi avons des métiers artistiques et nous travaillons ensemble. On s’est dit « tiens, pourquoi ne pas ? » On a appelé deux amis à nous Olivier Daguerre et Bruno Garcia et l’idée de créer Zélie la pirate est née de là.
S.M. : D’où vient le choix de la piraterie ? Rêviez-vous d’être pirate quand vous étiez petite ?
A.C. :
Non pas du tout. (rires) En fait, la piraterie est venue sur la table assez rapidement. On cherchait un univers « complet » où nous pourrions faire grandir notre héroïne en même temps que les enfants qui la liraient. On voulait aussi surtout que cette histoire s’adresse autant aux petites filles qu’aux petits garçons. D’où l’idée d’avoir une fille pirate, pour ramener la féminité dans ce monde masculin.
S.M. : Ce livre album a un air de famille : compagnon, amis y ont travaillés, votre papa (Francis Cabrel) aussi. Est-ce que c’était à votre tour, une envie de raconter des histoires ?
A.C. :
C’est vrai que tout le monde connait mon père comme un auteur de chansons qui nous ont bercées depuis 45 ans mais pas pour un jeune public alors que mes sœurs et moi le connaissons comme auteur d’histoires pour enfant le soir pour s’endormir. Il a vraiment cette facilité de s’intégrer complètement dans un univers complètement imaginaire. C’est vrai qu’il nous faisait des histoires absolument incroyables quand nous étions petites. Maintenant, effectivement, c’est nous qui créons des histoires pour le jeune public. En plus de cela, l’histoire lui a tellement plu qu’il en a fait la préface et ça c’est super ! Là pour le coup on est au-delà de la filiation, on est vraiment dans une histoire de famille !

S.M. : Une apprentie pirate au mauvais caractère, c’est sûr les enfants vont adorer ! Vous avez aussi pensé aux parents et aux grands parents ? C’est une histoire qu’ils vont aimer aussi ?
A.C. :
En fait, oui, complètement ! Quand on a débuté l’écriture de Zélie on a pensé évidemment, dans un premier temps aux enfants ; parce qu’ils sont très loin d’être idiots ! (Je pense d’ailleurs qu’on devrait un peu plus les écouter la plupart du temps). On est sur un langage soutenu, il n’y a aucune grossièreté dans ce conte. Il y a une double, voir à certains moments une triple lecture, justement par rapport aux âges et aux lecteurs, auditeurs... Et puis on sait que quand les enfants ont une nouveauté entre les mains, ils l’écoutent à peu près 145 fois dans la semaine ! Donc on s’est vite dit : « On va faire un truc quand même réfléchi, que ce soit la musique, la narration, les dialogues ou même les personnages ! ». Histoire que les parents et grands-parents dans les retours de voyages ou en confinement, (ça n’a jamais été aussi actuel malheureusement) apprécient un minimum ce qu’ils entendent !
S.M. : Les chansons sont vraiment entrainantes. Avez-vous envisagé que Zélie soit adaptée sur scène ?
A.C. :
Evidemment, l’idée du spectacle et de la comédie musicale pour enfants est sur le tapis et bien présente. On a créé nos personnages mais maintenant ils existent tellement... Zélie, j’ai l’impression qu’elle est à côté de moi et que c’est une artiste à part entière. Elle a tellement un caractère qui va emballer, entrainer les gens qui l’entoure qu’on a envie de la voir exister sur une scène. On a envie de la voir rire, sauter, danser, de la voir se battre à l’épée. Bien sûr qu’on a envie de voir tout ça... Pour l’instant nous cherchons des producteurs intéressés par le jeune public pour éventuellement partir dans cette aventure avec nous.
S.M. : On va attendre la suite, après Noël, les nouvelles... Le « chapitre 1 » présuppose que nous retrouverons Zélie bientôt... ?
A.C. :
Oui, pendant quelques années on l’espère ! En tout cas il y aura au moins trois chapitres, on va voir où Zélie veut nous amener. Parce que c’est vraiment le personnage qui nous guide. Nous sommes dans l’écriture du chapitre 2. On a vraiment envie que Zélie accompagne nos enfants dans les années à venir. Ça serait la plus belle des récompenses et des fiertés. Je crois que Zélie a ce pouvoir-là de séduction pour les petits et grands. Donc j’attends, je lui fais confiance et j’espère que dans quelques années elle sera encore présente !

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Interviex avec Charlélie Co...

En quelques mots, Charlélie Couture est né le 26 février 1956 à Nancy. Ce papa de deux...Lire plus...

Entrevue avec Nathalie Dessay

Nathalie Dessay en quelques mots est née le 19 avril 1965, c’est une grande cantatrice françai...Lire plus...

Interview avec Roland Magdane

Roland Magdanski, né le 3 juillet 1949 à Grenoble (Isère), est un humoriste, chanteur et acte...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire