Les bienfaits de la pratique d'une activité physique en plein air

  • Par Viens Lisa
  • Mise en ligne : 29 septembre 2020
  • Mise à jour : 29 septembre 2020

Après les semaines de frustrations générées par le confinement (le sport, oui, mais pas trop loin, pas trop longtemps, sans s’approcher des autres... !), la reprise d’une vie « presque normale » démultiplie les envies d’activité physique et de plein air... Ça tombe bien ; conjuguer les deux est excellent ! Alors, même s’il est toujours impératif de respecter les gestes barrières et la distanciation sociale, adonnez-vous sans modération à l’exercice physique en plein air, c’est vertueux à tous les égards…

Parce que ça dé-stresse

Pratiquer la gym en extérieur, c’est produire un effort physique, certes, mais c’est aussi et avant tout, prendre un bon bol d’air ! Or, s’oxygéner, c’est bien connu, fait baisser le niveau d’anxiété. Respirer la chlorophylle à pleins poumons, écouter le chant des oiseaux, humer l’odeur de la végétation, régaler sa rétine de la vision des fleurs... Tout cela réduit le taux de cortisol, l'hormone du stress, et produit un effet apaisant sur l’organisme. Ce sentiment de bien-être, conjugué à la dépense physique, aussi modeste soit-elle, permet de se vider l’esprit et de gagner en sérénité... Vous vous sentirez aussi bien dans votre corps que dans votre tête !

 

C’est excellent pour le coeur

Pratiquer une activité physique, c’est bien connu, permet d'entretenir sa santé cardio-vasculaire. Et le bénéfice est encore plus grand si l'on pratique le sport en plein air, au contact de la nature : la pression artérielle et le rythme cardiaque sont beaucoup plus calmes que dans un environnement bruyant et pollué... C’est certainement une lapalissade mais de nom-breuses études le confirment : mieux vaut, pour le cœur, faire une heure de marche en forêt, que deux heures en pleine ville !Notons aussi que – contre toute attente – l’altitude est aussi extrêmement bénéfique : cela fait du bien au cœur, à condition de na pas forcer et de progresser à son rythme, bien sûr ! En effet, en altitude, l'oxygène qui se raréfie entraîne descontractions du cœur, qui permettent, si l’effort est maîtrisé de le muscler de manière favorable. Par ailleurs pour s’adapter à l’altitude, le métabolisme fabrique plus de globules rouges, ce qui est bon pour l’organisme.

 

Ça développe des anticorps

Faire de l’exercice physique en pleine nature booste l’immunité. Le grand air est en effet bénéfique pour les bronches. Paradoxalement, une étude réalisée en 2012 a démontré que le risque de faire une crise d'asthme ou une allergie respiratoire est plus grand en ville. En pleine nature, l'organisme est au contact de bactéries qui s’avèrent bénéfiques pour le système immunitaire. Les personnes asthmatiques, par exemple, ont tout intérêt à pratiquer leur sport en plein air, plutôt que dans un endroit confiné.

 

C’est aussi bon pour le moral !

Si vous-vous sentez morose ou un peu déprimé, sortez et bougez ! Il ne s’agit pas forcement de se lancer dans un triathlon, mais une simple marche en forêt suffit à chasser les idées noires ! Des chercheurs écossais ont publié une étude qui démontre qu'une séance de sport en extérieur au moins une fois par semaine peut augmenter de 50% le bien-être mental et améliorer le rythme du sommeil, tout en diminuant les risques de dépression. Une balade d’une vingtaine de minutes dans un parc s’avère aussi efficace qu’un médicament qui a vocation à calmer la tension. Faire du sport en plein air est également bénéfique pour le cerveau ; et ce, à tout âge... Le contact de la nature décuple la créativité.

 

Attention aux règles sanitaires  

La nature représente un formidable terrain de jeu, que seront heureux de retrouver les amoureux du sport et du plein air. Cependant, si leur horizon s’est élargi avec le déconfinement, la prudence reste de mise : le ministère des Sports a édicté « une distance de dix mètres minimum entre deux personnes » pour les joggeurs ou les cycliste et « cinq mètres minimum » pour les adeptes de la marche rapide. Pour des activités statiques, comme le fitness ou le yoga, il est recommandé de compter 4 m2 d’espace par personne et de pratiquer au sein d’un groupe qui compte moins de dix pratiquants.Pratiquer le tennis est autorisé depuis le lundi 11 mai, mais seulement « en simple » et sur des cours « totalement découverts ». Les pratiquants sont appelés à arriver déjà en tenue pour ne pas passer par les vestiaires, à nettoyer bancs et chaises avec un produit désinfectant, enfin chaque joueur devra servir avec ses propres balles, marquées d’un signe distinctif. Les golfs peuvent également réouvrir, mais avec un maximum de quatre golfeurs par partie ; qui se tiennent à trois mètres de distance et qui viennent chacun avec leur matériel.

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Génération mouvement : Inte...

Avec 9 000 associations locales, 84 fédérations départementales et 17 unions régionale...Lire plus...

Retraite : Réorganiser sa vie

En principe on n’est pas surpris. On l’a demandée, attendue, préparée... pour cer...Lire plus...

L’Application “ Courseur “

Faire vos courses est devenu compliqué par les temps qui courent, demandez un coup de mains ou organisez vo...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire