LA SÈCHERESSE BUCCALE : FAUT-IL S’EN INQUIÉTER ?

  • Par Guillaume Faux
  • Mise en ligne : 07 décembre 2021
  • Mise à jour : 07 décembre 2021

Avoir la bouche sèche est une sensation désagréable. Mais au-delà d’être inconfortable, cela peut être le signe - ou la conséquence - d’un problème physiologique plus grave. C’est donc un phénomène qu’il vaut mieux ne pas ignorer, d’autant qu’il n’est, finalement, pas si difficile à traiter… Voici quelques conseils pour mieux comprendre et gérer les petits soucis de sécheresse buccale… 

QUELLES SONT LES CAUSES ?

Le sentiment d’avoir «  la  bouche sèche  » porte un nom scientifique : il s’agit de la « xérostomie ». Cela correspond au flux salivaire qui se réduit, rendant impossible le fait de garder votre bouche humide. Cette sensation désagréable peut être causée par les glandes salivaires qui ne se révèlent plus assez actives pour humidifier votre bouche. Ce phénomène peut être provoqué par certains médicaments tels que les antihistaminiques, les antidépresseurs ou les hypotenseurs  ; ou bien encore les traitements qui luttent contre le cancer. La sécheresse buccale peut aussi être une conséquence de changements hormonaux liés, par exemple, à la ménopause. Elle peut enfin être le symptôme de certaines maladies, dont le diabète, le syndrome de Sjögren, le VIH, la polyarthrite rhumatoïde et certaines du domaine psychiatrique telles que la dépression, l'anxiété ou l'anorexie nerveuse. Consulter pour déterminer la cause d’une sécheresse buccale persistante permettra au médecin de s’assurer que l’une de ces maladies n’en est pas à l’origine. 

 

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES ? 

La salive contribue à l’hygiène bucco-dentaire en maintenant les tissus buccaux en pleine santé. Elle élimine en effet les particules alimentaires, les acides et les bactéries, et contribue ainsi à diminuer les caries. Souffrir de sécheresse buccale peut donc générer des complications bucco-dentaires telles que, par exemple, la création de cavités et des infections à l’intérieur de la bouche. Par ailleurs, la sécheresse buccale peut aussi entraîner des difficultés à mastiquer et des soucis d’haleine. 

 

COMMENT Y REMÉDIER ? 

Si vous avez tendance à avoir la bouche sèche ; ou que vous connaissez ce phénomène de manière ponctuelle et que vous souhaitez y remédier, certains aliments sont à prohiber : ceux qui sont très salés ou épicés ont tendance à irriter le palais déjà sec. De même, la mastication d’aliments sucrés et collants doit être suivie d’un lavage de dents. Enfin, le tabac, la caféine, l’alcool et les boissons gazeuses sont aussi à éviter car ils assèchent tous la bouche. Vous en passer sera vertueux sur bien d’autres plans  ! A contrario, mastiquer de la gomme ou des bonbons sans sucre (au citron, à la menthe, à la cannelle…) permet de stimuler la production de salive. Faute de pouvoir vous humidifier la bouche de façon naturelle avec la salive, faites-le avec de l’eau : buvez beaucoup et /ou vaporisez-vous la bouche régulièrement avec un petit vaporisateur rempli d'eau. De même, équiper sa chambre d’un humidificateur permet de ne pas être exposé à l'air sec durant la nuit. Enfin, veillez à bien respirer par le nez et non par la bouche, car cela aggrave les problèmes de sécheresse buccale. 

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRE...

A chaque étape de la vie, il n’y a rien de plus primordial qu’une bonne alimentation ! Ainsi, b...Lire plus...

Oreilles bouchées

Vous venez de prendre l’avion, vous vous êtes baigné(e) sans bouchons d’oreilles  ; ...Lire plus...

LE CHOLESTÉROL : le taux et...

Même si le cholestérol a, en général, mauvaise presse, ce n’est pas toujours un e...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire