La sécheresse oculaire

  • Par Alyssa Mauzac
  • Mise en ligne : 18 décembre 2019
  • Mise à jour : 18 décembre 2019

La sécheresse oculaire devient gênante vous trouverez avec Seniors Mag les astuces pour y remédier.

Le rôle des larmes

Les larmes, composées d’eau et de corps gras, jouent un rôle important dans la protection de l’œil. Produites par les glandes lacrymales, elles sont réparties sur toute la surface de l’œil lors du clignement des paupières. Elles protègent la cornée de la poussière et des bactéries, ce qui permet à l’œil de rester sain. Lorsque leur production est insuffisante, les yeux deviennent secs. On parle alors de sécheresse oculaire. Ce problème se manifeste de différentes manières.

Les symptômes de la sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire simple (sécheresse oculaire aqueuse) se manifeste par les yeux qui deviennent secs. Les glandes lacrymales ne fonctionnent plus normalement. Toutefois, la sensation d’yeux secs n’est pas forcément associée à la sécheresse oculaire… Il convient donc de consulter un ophtalmologue pour obtenir un diagnostic fiable. Une autre forme de sécheresse oculaire existe. Il s’agit de la sécheresse oculaire évaporative ou mixte. Ce type de sécheresse est associé à une sensation de sable voire de corps étranger dans les yeux. Les paupières collées le matin au réveil et les picotements font également partie des symptômes. Les personnes concernées ont tendance à cligner des yeux plus que les autres. Ici, ce sont les glandes de Meibomius, situées dans le cartilage des paupières, qui se bouchent et dysfonctionnent.

De multiples causes

Le vieillissement est la cause la plus classique de la sécheresse oculaire. Avec l’âge, la qualité et/ou la quantité de production de larmes décline. L’avancée en âge n’est toutefois pas la seule cause de sécheresse oculaire. Les conditions de vie actuelles impactent la production de larmes et leur qualité. La pollution, la climatisation, la prise de médicaments (somnifères, anxiolytiques), la conjonctivite et la rosacée sont d’autres facteurs susceptibles d’entraîner une sécheresse oculaire.

Des conséquences néfastes

La sécheresse oculaire génère un inconfort visuel certain. Les personnes qui en souffrent peuvent effectivement être gênées dans la réalisation des gestes quotidiens. Elles ont la sensation de voir moins bien et ressentent une plus grande fatigue oculaire que la moyenne. Elles sont souvent plus sensibles à la lumière, à la fumée et au vent que les autres. Ces éléments peuvent justement déclencher la sécrétion de larmes. À l’inverse, une émotion ou l’épluchage d’oignons ne sont pas forcément associés à l’apparition de larmes. En général, ces individus ne supportent pas le port de lentilles de contact et peinent à lire longtemps. La sècheresse oculaire diminue ainsi le temps de conduite, d’utilisation de l’ordinateur et de lecture. Dans certains cas, les conséquences de la sécheresse oculaire peuvent être plus graves. Les yeux n’étant plus humidifiés correctement, la cornée peut souffrir d’irritations. Une infection oculaire finit parfois par s’installer.

Les solutions pour combattre la sécheresse oculaire

Les larmes artificielles et les collyres anti-inflammatoires sont parfois suffisants pour obtenir de bons résultats. Si tel n’est pas le cas, il convient d’effectuer des massages sur les paupières afin d’en déboucher les glandes. Si cela ne suffit pas, un traitement ophtalmologique réalisé en cabinet à partir d’une chaleur humide peut être prescrit.

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
L'alimentation pour les dou...

Le lien entre santé et alimentation a été établi il y a fort longtemps. Ce que nous in...Lire plus...

Connaissez-vous les mini-cures

Nous vous avions déjà écris quelques articles au sujet du thermalisme (accessible en cliquant...Lire plus...

Le cancer de la prostate

En cette fin d'année, l’accent est mis sur la sensibilisation au cancer de la prostate, premier &agra...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire