Les douleurs articulaires : Adaptez votre alimentation

  • Par Viens Lisa
  • Mise en ligne : 18 décembre 2019
  • Mise à jour : 18 décembre 2019

Le lien entre santé et alimentation a été établi il y a fort longtemps. Ce que nous ingérons a en effet un impact direct sur notre bien-être et l’équilibre de notre corps. En ce qui concerne les douleurs articulaires et l'arthrose, le choix du contenu de son assiette est déterminant, certains aliments favorisant l’inflammation et d’autres la diminuant au contraire.

Les douleurs articulaires

L’inflammation est une réaction naturelle normale du corps qui vise à protéger les cellules des agresseurs tels que les virus. Les cellules du corps sont vulnérables face aux toxines hébergées. Ces dernières proviennent entre autres de l’alimentation. Elles prennent facilement place au niveau des articulations. Parmi les douleurs articulaires, on retrouve entre autres l’arthrose, l’arthrite, l’arthrite rhumatoïde, les rhumatismes, la crise de goutte et la polyarthrite. Bien que les traitements médicamenteux tels que les antalgiques et les anti-inflammatoires soient efficaces à court terme, ils apportent une réponse à la conséquence du problème mais ne viennent pas en traiter la cause. De plus, ils entraînent généralement des effets secondaires parfois difficiles à supporter (fatigue, étourdissements, nausées, troubles digestifs ou de l’humeur...). Afin d’agir en profondeur, il convient donc de surveiller de près son alimentation tout en continuant de se faire plaisir. Notons que l'hiver n'améliore pas la situation non plus, retrouvez tous nos conseils sur les aliments à manger en hiver.

Les aliments efficaces contre les douleurs articulaires

Au premier plan, on retrouve les aliments contenant du calcium (amandes, soja, produits laitiers, boissons végétales etc). Des études ont montré leur impact positif sur les articulations. Ces produits a en effet la capacité de ralentir la progression de l’arthrose. Il est également primordial d’avoir un bon apport en vitamine D. Cette dernière agit au niveau de l’absorption du calcium. Les personnes présentant une carence en calcium risquent de voir évoluer leurs problèmes articulaires plus rapidement que les autres. Les boissons végétales et produits laitiers enrichis en vitamines D leur apporteront ce dont elles ont besoin. Le saumon, les sardines, la truite, les foies de volaille et les œufs peuvent être consommés plusieurs fois par semaine.Pour soulager les douleurs en cas de crise et prévenir leur résurgence, les aliments riches en oméga 3 sont excellents. Dans ce registre, on peut s’orienter vers l’huile d’olive extra vierge et les poissons gras. La consommation de vin et le jus de cerise tendent également à réduire l’inflammation.

D’autres études ont permis de mettre en lumière l’impact particulièrement positif d’une alimentation végétalienne chez certains au niveau des articulations. Celles et ceux qui aiment manger de la viande peuvent davantage s’orienter vers des viandes blanches pauvres en graisses saturées telles que le poulet fermier. En outre, il est de bon augure d’augmenter sa consommation de fruits et légumes et de légumineuse (ces dernières sont une excellente source de protéine). L’idéal est de consommer chaque jour au moins l’équivalent de deux tasses de fruits et de trois tasses de légumes. Le tofu, les légumineuses, l’avocat, les noix, les graines non salées, l’huile d’olive et de colza font partie des alliés anti-inflammatoires. Les poissons gras sont les bienvenus à table, sauf si vous souffrez de crise de goutte. Les fibres alimentaires sont également excellentes pour les articulations. Les céréales et les farines à grains entiers sons parfaites. Gardons le meilleur pour la fin avec le compagnon indétrônable de la santé : l’eau ! Elle permet aux articulations d’être lubrifiées pour éviter les douleurs. Dans ce registre, il n’y a pas de limites à se fixer, sinon celle de boire au moins deux litres d’eau par jour. Rappelons-le, l'eau est également une excellente source de calcium, qui permet d'avoir près de la moitié des besoins nécessaires sur une journée.  

Les aliments à bannir

On l’a compris, l’idéal est de s’orienter vers une alimentation saine et équilibrée, qui se révèle être majoritairement végétale. Dans le cadre de la prévention des douleurs inflammatoires, force est de constater qu’il faut mettre de côté les plats préparés, les aliments trop gras et trop sucrés. Riches en acides gras saturés, les fromages, la margarine végétale hydrogénée, la charcuterie, la viande rouge, le porc, l’agneau, la volaille avec la peau, la bière et les sodas sont donc à consommer en quantités particulièrement maîtrisées. Les sucres raffinés ne sont pas bons non plus pour les articulations dans la mesure où ils peuvent augmenter les douleurs. Les conséquences de ces différents aliments sont particulièrement néfastes pour les articulations, une grande quantité de toxines venant se déposer au niveau des genoux, des doigts ou encore des coudes. Cette manière de s’alimenter est souvent synonyme de prise de poids en parallèle. Ainsi, les articulations sont plus sollicitées et vulnérables de par la pression exercée. Il est donc important de surveiller son IMG (indice de masse grasse). En parallèle, on n’hésite pas à pratiquer chaque jour une activité physique. Faire de l’exercice durant 30 minutes cinq fois par semaine est effectivement le minimum recommandé.

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Connaissez-vous les mini-cures

Nous vous avions déjà écris quelques articles au sujet du thermalisme (accessible en cliquant...Lire plus...

Le cancer de la prostate

En cette fin d'année, l’accent est mis sur la sensibilisation au cancer de la prostate, premier &agra...Lire plus...

Les bouffées de chaleur

Même si elles touchent également une minorité d’hommes, les bouffées de chaleur c...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire