Le cancer de la prostate, parlons-en

  • Par Viens Lisa
  • Mise en ligne : 09 décembre 2019
  • Mise à jour : 09 décembre 2019

En cette fin d'année, l’accent est mis sur la sensibilisation au cancer de la prostate, premier à toucher les hommes. Chaque année, sur les 40 000 cas diagnostiqués, 10 000 personnes décèdent. Aujourd’hui encore, le dépistage et la prise en charge de la maladie sont freinés par l’aspect tabou de ce sujet. En effet, la majorité des hommes sont particulièrement mal à l’aise face à ce qui a trait aux parties génitales.Après avoir traité le sujet du cancer du sein que vous pouvez trouver ici, il est l'heure de répondre à toutes les questions sur la prostate.

La journée européenne de la prostate

Organisée par l’association européenne d’urologie, la journée européenne de la prostate a lieu le 20 septembre. Elle vise à informer les hommes sur les pathologies liées à la prostate, l’objectif étant de leur faire connaître la maladie, ses manifestations, ses conséquences, son diagnostic et sa prise en charge. Touchant 11 % de la gente masculine, le cancer de la prostate n’est généralement diagnostiqué qu’autour de 70 ans. Il est donc primordial d’informer la population sur les catégories de personnes étant plus à risque.

Les causes du cancer de la prostate

L’âge est le premier facteur intervenant dans l’apparition d’un cancer de la prostate. En effet, plus les hommes vieillissent, plus ils risquent de développer ce cancer. La probabilité est également supérieure chez les personnes présentant la maladie de Parkinson. L’hérédité a également été identifiée comme facteur prédisposant à la maladie. Les hommes dont le père, le frère et/ou l’oncle ont eu cette maladie sont des sujets plus à risque. L’alimentation entre également en ligne de compte. En l’absence d’une alimentation saine et équilibrée, les risques augmentent.

Un dépistage du cancer de la prostate existe

Deux examens permettent de diagnostiquer le cancer de la prostate. La réalisation d’un toucher rectal fait partie du protocole. En parallèle, le dosage du PSA (antigène prostatique spécifique) s’effectue par le biais d’une prise de sang. Il mesure le taux de PSA présent dans le sang. Cette protéine produite par la prostate est naturellement présente dans le sang mais en faibles quantités. Grâce à ce dosage, il est possible de la quantifier afin de savoir si le seuil normal est dépassé ou non. Certaines activités influencent l’augmentation du taux de PSA dans le sang. C’est notamment le cas des rapports sexuels, de la réalisation d’un toucher rectal ou encore de la pratique du vélo. Il est donc recommandé de faire son dépistage à distance de ces événements. In fine, seule la réalisation de biopsies de la prostate peut confirmer ou infirmer le diagnostic du cancer. Il ne faut pas hésiter à se rapprocher de son médecin traitant pour connaître l’intérêt, les avantages et les inconvénients de ce type de dépistage. L’intérêt de se soumettre à un dépistage n’est toutefois pas consensuel dans le corps médical concernant les hommes de plus de 50 ans qui ne présentent pas de symptômes et n’ont pas d’antécédents familiaux.

Les traitements du cancer de la prostate

La prise en charge du cancer de la prostate peut se faire de différentes manières : Chimiothérapie, Hormonothérapie, Radiothérapie (curiethérapie, brachythérapie) Immunothérapie.

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Les bouffées de chaleur

Même si elles touchent également une minorité d’hommes, les bouffées de chaleur c...Lire plus...

La natation pour les seniors

Vous êtes un sénior et souhaitez trouver le sport qui vous convient le mieux ? Optez pour la natation...Lire plus...

La télémedecine

La télémédecine est une activité médicale qui se déroule à distan...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire