Les bouffées de chaleur, comment s'en débarasser ?Même si elles touchent également une minorité d’hommes, les bouffées de chaleur concernent généralement les femmes.

  • Par Viens Lisa
  • Mise en ligne : 09 décembre 2019
  • Mise à jour : 09 décembre 2019

Même si elles touchent également une minorité d’hommes, les bouffées de chaleur concernent généralement les femmes. C’est au moment de la ménopause que ce désagrément se manifeste chez 70 % de la gente féminine ayant entre 45 et 55 ans. La survenue de ces pics de chaleur vient altérer significativement la qualité de vie, perturbant ainsi la réalisation des activités quotidiennes. Le caractère incontrôlable et imprévisible des bouffées de chaleur est source de stress.

Symptomes

Les bouffées de chaleur correspondent à la survenue brutale d’une sensation de chaleur au niveau du visage et du cou et parfois même du thorax. Souvent accompagnées de sueurs et de frissons, elles apparaissent plus fréquemment la nuit. Ces symptômes entraînent un véritable inconfort au quotidien.

Causes

Un déséquilibre hormonal est généralement à l’origine des bouffées de chaleur. La ménopause fait partie des principales causes de ce trouble. Cette période entraîne effectivement des bouleversements hormonaux chez la femme. La diminution des œstrogènes a une influence directe sur le mécanisme de régulation de la température corporelle.L’ablation des ovaires engendre des changements hormonaux identiques à ceux rencontrés dans le cadre de la ménopause. La grossesse, à l’origine de la dilatation des petits vaisseaux sanguins sous la peau, fait également partie des éléments pouvant déclencher des bouffées de chaleur.

Dans le cas de l’hyperthyroïdie, la thyroïde, cette petite glande qui se trouve à la base du cou, présente une suractivité au niveau de la production d’hormones, générant en parallèle une production de chaleur excessive. En cas d’hypoglycémie, le corps secrète une substance qui vient contrer le manque de sucre dans le sang. L’apparition de la transpiration est la conséquence de ce phénomène. Au-delà des causes hormonales, les allergies et le stress sont également susceptibles de générer des bouffées de chaleur. L’alimentation est également encline à l’apparition des sueurs. Les intolérances alimentaires, la consommation d’aliments épicés, salés, d’alcool et de café ainsi que le tabac favorisent ce désagrément.

Conséquences

La survenue subite d’importantes rougeurs est particulièrement mal vécue, notamment dans un cadre collectif ou professionnel. L’écart de température ressenti donne lieu à de l’inconfort et à des frissons. Les refroidissements qui surviennent souvent juste après sont perturbants. La fatigue et le surmenage font aussi partie des conséquences des bouffées de chaleur. Elles se manifestent aussi la nuit à travers l’apparition de sueurs nocturnes. On a alors affaire à un cercle vicieux car leur survenue entraîne généralement du stress chez les personnes.

Prise en charge

Lors de l’apparition de bouffées de chaleur, les médecins conseillent dans un premier temps de patienter et de tâcher de se détendre au maximum car, généralement, elles disparaissent spontanément. L’hygiène de vie a un impact direct en matière de prévention de l’apparition des bouffées de chaleur. La pratique d’une activité physique régulière (marche, yoga, gymnastique, sophrologie, méditation...), la détente ainsi que le fait de diminuer sa consommation d’aliments épicés et d’alcool sont recommandés pour prévenir ce phénomène. Il est recommandé également de gérer son taux de stress, grâce à son alimentation, et la pratique d'activités qui nous détendent. (Cela peut-être du sport, comme un art créatif ou simplement passer du temps avec ses proches.) Il est également important de surveiller son poids. Cet élément peut impacter la survenue de ce problème. On conseille enfin d’éviter les atmosphères trop chaudes.En cas de gêne persistante et particulièrement invalidante et lorsque les causes sont hormonales, un traitement médical peut être prescrit par le médecin traitant. Les THM (traitements hormonaux de la ménopause) apportent une réelle réponse aux difficultés rencontrées par les femmes. Ces médicaments sont cependant contre-indiqués dans certains cas, et notamment en cas de cancer du sein. Certaines femmes refusent également de suivre ce type de traitement malgré l’inconfort dont souffre 20 % d’entre elles au quotidien. Elles peuvent choisir de s’orienter vers la prise d’un médicament non hormonal, à savoir la bêta-alanine, un acide aminé. Une autre possibilité renvoie aux médecines douces, et solutions naturelles sans effets secondaires dont l’effet est de calmer les symptômes des bouffées de chaleur. Concernant l’acupuncture, on recommande la réalisation d’une séance tous les 15 jours.

Lorsque les bouffées de chaleur surviennent la nuit ou le matin au réveil et qu’elles émanent de l’abdomen, Sépia est un remède homéopathique adapté. La phytothérapie est également une alternative naturelle. La sauge, le houblon, le trèfle rouge et l’actée à grappes agissent favorablement au niveau des hormones. Le soja apporterait lui aussi des résultats en la matière. La vitamine E pourrait aussi être une solution mais elle ne doit pas être consommée sur de longues périodes. L’acupuncture et la relaxation ont également fait leurs preuves dans le domaine de la prise en charge des bouffées de chaleur. L’essentiel est de consulter son médecin traitant (ou votre gynécologue parfois) afin de trouver un soulagement, quelle qu’en soit la forme.

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
La natation pour les seniors

Vous êtes un sénior et souhaitez trouver le sport qui vous convient le mieux ? Optez pour la natation...Lire plus...

La télémedecine

La télémédecine est une activité médicale qui se déroule à distan...Lire plus...

En finir avec les maux de tête

  Qui n’a jamais eu mal à la tête ? D’après l’Organisation Mondiale...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire