L’arthrose, symptômes et traitements

  • Par Héloïse Morée
  • Mise en ligne : 21 janvier 2019
  • Mise à jour : 21 janvier 2019

L’arthrose est une pathologie dont la principale caractéristique est la douleur ressentie par le patient. Elle peut se localiser à différents endroits du corps, au niveau des articulations. L’usure du cartilage se situant sur les extrémités des os est à l’origine de ce phénomène inflammatoire qui peut vite devenir handicapant dans la réalisation des activités quotidiennes.

Les symptômes de l’arthrose

Le symptôme premier de l’arthrose renvoie donc à sa manifestation douloureuse. Des situations et des moments bien précis déclenchent les douleurs.

Plus la journée avance, plus ces dernières augmentent. En effet, la douleur se fait plus discrète le matin. Le moment le plus difficile à supporter reste le soir. L’endormissement est souvent perturbé par les tiraillements occasionnés par l’arthrose. Les raideurs et les blocages ressentis empêchent la personne de se détendre et contribuent au contraire à la survenue d’émotions négatives.

Le repos entraîne une diminution des douleurs. Lorsque l’articulation n’est pas sollicitée, elle fait moins mal. Par contre, dès que l’activité reprend, chaque mouvement nécessitant un effort devient pénible.

Les conséquences de l’arthrose

Selon la localisation de l’arthrose, on assiste à une restriction de certains mouvements. Les patients visent en effet à atténuer au maximum les effets de la gêne fonctionnelle et surtout son augmentation. Les conséquences de la pathologie viennent porter atteinte à la qualité de vie. Les douleurs générées par l’arthrose ont pour principale conséquence la limitation des mouvements et des déplacements des personnes. Les patients souffrant d’arthrose de la hanche sont plus confortables au repos. Ainsi, ils évitent donc de marcher car chaque mouvement est rendu difficile du fait du manque de souplesse et de la sensibilité des articulations. La réalisation des tâches du quotidien devient donc fastidieuse. Dans le cas de l’arthrose de l’épaule, les personnes vont éviter tout mouvement nécessitant de lever les bras. L’arthrose du genou entraîne entre autres l’évitement des escaliers. Les personnes souffrant d’arthrose de la main sont gênées dans l’accomplissement des tâches les plus courantes, comme l’ouverture d’une bouteille d’eau par exemple.

Les différentes localisations de l’arthrose

Localisation de l'arthrose

L’arthrose peut s’attaquer à différentes parties du corps. Dans la majorité des cas, l’arthrose se situe au niveau des cervicales et des lombaires, mais d’autres parties du corps peuvent être touchées. C’est notamment le cas de l’épaule, de la colonne vertébrale, des doigts, de la hanche, de genou, de la cheville ou encore du pied.

LES TRAITEMENTS DE L’ARTHROSE

Cette maladie rhumatismale peut-être prise en charge de plusieurs manières. En intention première, le traitement est médicamenteux. Il consiste en l’administration d’antalgiques, d’anti-inflammatoires locaux, d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et d’anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente. Leur objectif est de réduire le phénomène inflammatoire et, par la même, la douleur. Dans certains cas, on peut également avoir recours à des injections de corticoïdes en intra articulaire. Des injections d’acide hyaluronique donnent de bons résultats pour l’arthrose du genou.

En parallèle, des séances de kinésithérapie renforcent la mobilité des membres touchés.
La prise en charge du surpoids favorise également la diminution des symptômes.

Parole d’Expert : et la Polyarthrite alors ?

Marie-Anne CAMPES FAURE, Présidente de l’Association Française des Polyarthritiques et des rhumatismes inflammatoires chroniques (AFPric) a accepté de répondre à quelques questions pour les lecteurs de Seniors mag.

Madame Campes-Faure, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la polyarthrite rhumatoïde ?

« C’est une maladie auto-immune chronique qui se caractérise par une inflammation des articulations pouvant entraîner la destruction du cartilage, de l’os et du tendon. Dans tous les cas, elle altère profondément la qualité de vie des patients du fait de la douleur, de la fatigue et des gènes fonctionnelles. Souvent associée à tort à l’arthrose, elle peut survenir à tous les âges, majoritairement chez les femmes, et touche 250 000 personnes en France. »

Peut-on soigner la polyarthrite ?

« Actuellement, la polyarthrite ne se guérit pas. Mais depuis le début des années 2000, de nouveaux traitements, les biomédicaments, ont fait leur apparition et ont considérablement amélioré la prise en charge de la maladie, permettant à près d’un tiers des malades d’être en rémission. Et les pistes de recherche actuelles nous donnent beaucoup d’espoir pour les années à venir. »

Les cures thermales peuvent-elles permettre une amélioration des conditions de vie du patient ?

Bien que les cures thermales n’aient pas d’impact sur l’activité de la maladie, les multiples soins et activités proposés ont le mérite de faire bouger et donc d’éviter l’ankylose, les raideurs musculaires, tout en renforçant les muscles. Ces trois points sont essentiels pour maintenir ou améliorer les capacités fonctionnelles et la qualité de vie !

Pour en savoir plus : www.polyarthrite.org

Zoom sur Le thermalisme, une des réponses au traitement de l’arthrose

Le thermalisme constitue une réponse naturelle aux problématiques d’arthrose. Ces traitements à base d’eau de source thermale et de boues sont généralement réalisés sous forme de bains, de douches à jets, de massages et d’applications locale de boue. Toutes ces techniques soulagent significativement la douleur. Ce traitement qui dont être reconduit de manière régulière (en général tous les ans) présente l’avantage d’une alternative ou d’un complément durable à la prise médicamenteuse.

Le saviez-vous : des salons spécifiquement dédiés au thermalisme (et donc au traitement des pathologies telles que l’arthrose ou la polyarthrite) sont organisés en début d’année (février). Ils permettent de rencontrer directement des établissements thermaux qui peuvent vous renseigner sur leurs soins, mais aussi les hébergements sur place ou les activités qui sont proposées dans la station thermale une fois les soins quotidiens réalisés.

Agenda des salons des thalasso et cures thermales en 2019

  • Toulouse 2-3 février
  • Pau 8-9 février
  • Bordeaux  15-16 février
  • Nantes 22-23 février
  • Strasbourg 22-23 février
  • Lille 1-2 mars

Plus d'infos : http://www.salon-soins.com/

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Le maquillage Rajeunissant,...

Joelle travaille au centre thermal d’Avène, célèbre pour ses produits cométiques...Lire plus...

Octobre rose

Le cancer du sein concerne 1 femme sur 8. Seul un dépistage précoce permet une prise en charge effic...Lire plus...

Faire le ménage pour rester...

Passé la soixantaine, une question se présente souvent de manière récurrente : comment...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire