Louer une chambre pour compléter ses revenus et pour avoir une présence rassurante

  • Par Pascale PEIFFER
  • Mise en ligne : 11 janvier 2018
  • Mise à jour : 11 janvier 2018

Vous souhaitez une présence rassurante à votre domicile et même partager vos repas ? Pourquoi ne pas louer une de vos chambres restée libre après le départ de vos enfants, à un étudiant ou un jeune salarié ? Cela vous permettra aussi d’avoir un revenu complémentaire. Voici quelques conseils pour réussir une colocation originale.

Déterminez l’endroit, l’espace que vous souhaitez louer

Vous avez peut-être le choix de la chambre à mettre à disposition de votre prochain locataire. Choisissez celle qui sera au plus près de la salle de bain, celle qui a l’accès le plus facile quand on entre dans votre domicile, celle qui permet le plus de rangement … Une fois votre choix fait, il faudra procéder à un rafraîchissement de la pièce en changeant la tapisserie, en repeignant les boiseries, en changeant le sol. Sans faire de grands travaux, ni de grandes dépenses, la pièce doit être propre et agréable.

Il faudra meubler cette pièce pour une personne jeune. Si besoin on fait du « home staging », en repeignant les meubles en épurant la décoration et surtout on met une literie de qualité.

A noter : La chambre devra être meublée et comporter un lit, une penderie, un bureau, une chaise et une table de chevet, le tout bien éclairé.

Trouver la bonne association qui saura vous accompagner dans votre recherche de locataire

Plusieurs associations proposent de mettre en relation les deux générations qui composeront le binôme:

  • Une personne retraitée qui propose une chambre à son domicile.
  • Un jeune étudiant ou salarié qui moyennant une aide et une présence se verra proposer une location moins chère que sur le marché classique de la location.

Les personnes de l’association vous permettront de faire le point sur votre motivation à partager votre logement et à répondre à certaines questions fondamentales avant de franchir le pas:

  • Êtes vous prêt à passer du temps avec une personne plus jeune notamment lors des repas?
  • Êtes vous réellement prêt à partager l’espace de votre habitation?
  • Avez-vous un esprit assez ouvert pour accepter chez vous une personne qui ne correspondra peut-être pas à 100% aux critères que vous vous étiez fixés?

Une fois la situation éclaircie, l’association vous présentera le ou la candidate susceptible de répondre au mieux à vos attentes.

Les avantages de la colocation

  • Une présence la nuit, une compagnie pendant le repas, un accompagnement pour faire ses courses …
  • Des échanges avec une personne d’une autre génération et donc la possibilité d’apprendre, de découvrir de nouvelles technologies, de rester jeune…
  • L’obligation et la motivation d’avoir une bonne hygiène de vie en préparant des repas équilibrés à des heures précises…
  • Un revenu supplémentaire mensuel.

Le type de bail à établir

Un contrat de bail doit être établi d’une durée de 9 mois ou d’un an, reconductible si les deux parties le souhaitent. Le bail doit décrire le bien mis en location, l’usage auquel le logement est affecté et les parties communes dont pourra disposer le jeune locataire. Outre l’état civil et l’adresse du locataire et du bailleur, le bail doit valider le montant du loyer, les dates de paiement et les modalités de revalorisation (date de révision et indice de référence pour l’indexation).

Attention : Plus les servitudes sont grandes, plus le loyer sera bas.

Petit bémol : Si vous louez à un étudiant, la plupart du temps le bail est établi pour 9 mois et à certaines périodes de l’année le jeune repartira dans sa famille …. Si l’entraide et la colocation se passent très bien, vous revivrez malheureusement des périodes de solitude !

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Payer sa maison de retraite

Vos parents doivent entrer en maison de retraite et n'ont pas les revenus nécessaires pour régler la...Lire plus...

La Vente en Viager : de nom...

Entre l’allongement de la durée de vie et le gel des retraites qui entraîne pour certains une d...Lire plus...

Investir dans une résidence...

Le régime LMNP (Location Meublée Non Professionnelle) dans « les résidences de services...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire