Découverte du Canal Saint-Martin à Paris

  • Par
  • Mise en ligne : 03 mai 2022
  • Mise à jour : 25 novembre 2022

Le Canal Saint-Martin s’est taillé une réputation de lieu de fête où, durant les douces soirées d’été, des milliers de jeunes se retrouvent le long des quais pour se détendre papoter, boire des verres et même danser. Pour autant, c’est aussi un endroit chargé d’histoire, empli de restaurants atypiques et de quelques pépites culturelles… Petit tour d’horizon !

MAIS AU FAIT, COMMENT EST NÉ LE CANAL SAINT-MARTIN ?

C’est à Napoléon que revient la paternité du Canal Saint-Martin. Il décide en effet en 1802, de créer un réseau de canaux ayant vocation à approvisionner Paris en eau potable, mais également à servir de voie fluviale pour transporter les marchandises et matériaux de construction,  jusqu’au centre de la capitale. Parmi les différents cours d’eau artificiels qui seront creusés, se trouvera le Canal Saint-Martin dont la construction, démarrée en 1805, s’achèvera en 1825. Composé de neuf écluses, il prend sa source dans le bassin de la Villette, qui n’est alors qu’un village à l’extérieur de la capitale, et se jette dans la Seine,  au niveau du  port de l’Arsenal à Bastille. Quarante ans après sa création, le Canal Saint-Martin connaîtra  sa première modification notoire. Le préfet Haussmann envisage en effet de créer le boulevard Voltaire, mais il se heurte à la présence du canal sur le tracé. L’ingénieur Eugène Belgrand (père du réseau d’égouts et de la poste pneumatique), résout le problème en abaissant le canal de 6 mètres. Il devient alors possible d’installer un pont fixe, et de ne léser ni la navigation fluviale ni la circulation routière. Dans les années 1950, la navigation fluviale s’estompe face à la concurrence du transport routier, entraînant une chute importante du trafic sur les canaux parisiens, et faisant disparaître petit à petit les usines, entrepôts et ateliers, ainsi que la population ouvrière riveraine. Aujourd’hui, les quais de Jemmapes et de Valmy sont devenus des sites côtés de la capitale où les parisiens et les touristes aiment flâner.

 

QUELQUES BONS SPOTS DU QUARTIER

Artazart, Design Bookstore

Cette librairie « extraordinaire et engagée » est un lieu emblématique du quartier Saint-Martin. Derrière cette longue façade rouge, vous découvrirez le temple de l’art et du design. Parfois même, la librairie se transforme en galerie où des expositions d’art voient le jour.

83, quai de Valmy, 10ème

Le Point Éphémère

C'est un restaurant qui permet de découvrir des saveurs rares grâce à une cuisine fusion qui mélange les cultures africaines, caribéennes, américaines et françaises. Chaque dimanche matin, est également proposé un énorme American breakfast… pour seulement 18 € ! Aux beaux jours, vous pourrez boire un verre ou vous régaler sur le rooftop et ainsi profiter d’une vue extra sur le canal.

200, quai de Valmy, 10ème

Le Barboteur

Ce bateau culturel gratuit navigue sur la Seine parisienne tout au long de l’année. Vous pourrez le retrouver tous les dimanches du mois de mars à fin octobre sur le Quai de Jemmapes. Au programme, des concerts, des spectacles, et pas mal d’activités ludiques.

Le bateau est amarré quai de Jemmapes ou rue Eugène Varlin, 10ème

Le Comptoir Général

S’il est l’un des bars parisiens les plus réputés, il n’est pas le plus facile à trouver ! Avant d’y arriver, vous traverserez une allée qui vous donnera le sentiment d’être en partance pour la campagne, puis vous arriverez vers un gros bâtiment qui ne suggère absolument pas la présence d’un magnifique bar. À l’intérieur, de la verdure, des guirlandes colorées et un décor tout en bois vont vous permettre de vous exiler le temps d’un verre. 80, quai de Jemmapes, 10ème

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Voir du pays et passer du b...

Bien que la croisière soit un produit touristique qui tend à élargir sa clientèle, not...Lire plus...

AUBETERRE SUR DRONNE : A la...

Situé au sud de la Charente, en limite du Périgord, Aubeterre sur Dronne est une ancienne place fort...Lire plus...

LE MONT SAINT-MICHEL, NOTRE...

Certes, le Mont Saint-Michel ne fait pas partie des 7 merveilles du monde, car elles ont été list&ea...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire