Donner de son vivant : quelles sont les options ?

  • Par Alyssa Mauzac
  • Mise en ligne : 02 mai 2022
  • Mise à jour : 02 mai 2022

Tout un chacun peut effectuer une donation de son vivant. Cela revient à prendre, avant son décès, des dispositions permettant de transmettre en amont de la succession, une partie de son patrimoine  ; en optimisant les conditions fiscales. Pour tout savoir sur les règles qui régissent la donation de son vivant, lisez ce qui suit !

LES AVANTAGES FISCAUX

 

S’il n’a pas effectué de «  donation de son vivant  », la totalité du patrimoine du défunt est transmise aux héritiers à son décès, selon les dispositions légales, ou celles couchées sur un testament.  Les héritiers sont alors soumis au paiement de droits de succession qui peuvent s’avérer extrêmement lourds. Des dispositifs de donation permettent cependant d’alléger voire d’effacer la fiscalité. Entre époux, on peut effectuer une «  donation au dernier vivant » (ou « donation entre époux »). Ce dispositif permet d'augmenter la part de l'héritage revenant au conjoint survivant. Elle peut être consentie quel que soit le régime matrimonial choisi par le couple (communauté universelle, communauté réduite aux acquêts,  séparation de biens, contrat de mariage). Seuls les biens inscrits au patrimoine du donateur au jour de son décès peuvent faire l'objet d'une donation au dernier vivant. Le recours au  notaire  est obligatoire pour qu'une donation entre époux soit valable. Les frais de l’acte s'élèvent à 115,39€. La donation de son vivant peut également concerner d’autres membres de sa famille. Elle donne alors lieu à des abattements fiscaux dans le cadre de la loi TEPA succession, et ce, quels que soient les types de donation : la donation manuelle, la donation notariée, la donation en nature (un ou plusieurs biens…) ou encore, la donation en argent. Pour entrer dans le cadre des exonérations fiscales, les donations peuvent se succéder, mais en étant espacées à minima de 15 années. 

 

LES PLAFONDS D'EXONÉRATION 

 

Le montant de l'abattement applicable, dépend du lien de parenté entre le donateur et le bénéficiaire. Aussi vous pouvez donner une somme exonérée d’impôt allant jusqu’à :

Votre enfant < 100 000 €

Vos parents ou grands-parents < 159 325 €

Votre conjoint ou votre partenaire de PACS < 80 724 €

Votre petit-enfant < 31 865 €

Votre frère ou sœur < 15 932 €

Votre neveu ou nièce < 7 967 €

Votre arrière petit-enfant < 5 310 €

 

Ces abattements octroyés à un donateur s’appliquent pour chaque bénéficiaire. Ainsi, par exemple, au sein d’un couple qui a 3  enfants, chacun des parents peut faire une donation de 100 000 € à chacun des enfants. C’est donc en tout 600 000 € qui seront exonérés de droits.

 

ET S’AGISSANT D’UN LOGEMENT ?

 

Il est possible de donner la nuepropriété d'un logement tout en en gardant l'usufruit  jusqu’à la fin de ses jours. Vous gardez alors l'usage du logement pour y vivre, ou le louer afin d'en percevoir des revenus. Le bénéficiaire n’en deviendra réellement propriétaire qu’après votre décès, mais il ne sera pas taxé sur la valeur de l'usufruit. Cela permet d'anticiper et de transmettre son patrimoine de son vivant, sans pour autant se démunir. Vous pouvez également donner la nue-propriété à vos petits-enfants et l'usufruit à vos enfants, ce qui permet de bénéficier des abattements applicables aux dons réalisés envers les descendants.

 

Seniors mag vous informe : Retrouvez nos articles "Donation au dernier vivant" dans notre n°133 (Déc 21) et/ou "Donner à ses petits-enfants" dans notre n°131 (Oct 21) consultables à tout moment sur www.seniors-mag.com/ numero-all

 
Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
La pension de réversion

La pension de réversion correspond au versement d'une partie de la retraite d'un(e) assuré(e) d&eacu...Lire plus...

INVESTISSEMENTS : LA SCI FA...

Constituer une Société Civile Immobilière (SCI) familiale  ; afin d’investir dans ...Lire plus...

PRÉVOIR SES FUNÉRAILLES AVE...

Avec l’aide d’une garantie obsèques, il est possible de se constituer un capital en vue de ses ...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire