L'accueil familial, un hébergement convivial pour les seniors

  • Par Claire Viel
  • Mise en ligne : 06 janvier 2020
  • Mise à jour : 10 février 2020

En fonction de son niveau de dépendance mais aussi de la configuration de son habitation, il est parfois nécessaire d’envisager un accueil en structure d’hébergement spécialisée type maison de retraite ou EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

Certaines alternatives moins coûteuses et plus conviviales se développent toutefois, à l’image de l’accueil familial, un dispositif permettant d’héberger des personnes âgées ou handicapées au domicile d’un particulier.

L’accueil familial, c’est quoi ?

Alternative aux structures spécialisées, l’accueil familial permet d’accueillir au domicile d’un accueillant familial des personnes âgées ou handicapées ne désirant ou ne pouvant plus demeurer dans leur propre foyer. Cet hébergement peut intervenir à temps plein mais aussi de manière temporaire ou séquentielle plusieurs jours par semaine ou par mois par exemple. Chacune des parties signe un contrat d’accueil définissant les conditions matérielles et financières de l’hébergement ainsi que la durée du séjour. Ce dispositif permet d’assurer une prise en charge personnalisée du senior en tenant compte de ses besoins et en lui offrant un cadre de vie chaleureux. Pour devenir accueillant familial, il est nécessaire d’obtenir un agrément délivré par les services du département pour une durée de 5 ans. Généralement issus du monde médico-social ou ayant été confronté à l’accompagnement un proche en situation de dépendance, les hôtes doivent suivre une formation spécifique et s’engagent à autoriser le suivi des personnes accueillies à leur domicile. L’accessibilité du logement ainsi que les conditions d’accueil (sécurité, environnement social) sont également évaluées.

Comment fonctionne l’accueil familial ?

Le senior accueilli bénéficie d’un hébergement dans une chambre qui lui est dédiée, de la préparation des repas ainsi que d’une assistance à l’autonomie (aide au lever, à la toilette, à l’habillage…) lorsqu’elle s’avère nécessaire. Garant du bien-être physique et moral de la personne hébergée, l’accueillant familial s’engage aussi à organiser la vie sociale (sorties, activités, liens avec les proches), à coordonner les équipes de soins et veille à la bonne prise des médicaments.

Plébiscité pour sa convivialité, l’accueil familial se révèle également avantageux en termes économiques. Nourrie, logée et blanchie, la personne âgée doit s’acquitter d’un loyer, d’un salaire ainsi que d’une participation aux charges. Son tarif s’avère toutefois 50 % moins élevé en moyenne qu’un accueil en EHPAD. Le montant global de ce type d’hébergement varie généralement entre 1500 à 1800 € et peut bénéficier de l’Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) ainsi que des aides au logement. Une fois ces aides déduites, le reste à charge s’élève en moyenne à 1000 € mensuel.

Pour trouver une place disponible en accueil familial, il est nécessaire de s’adresser au conseil départemental ou au CLIC (centre local d'information et de coordination).

Source : https://www.bonjoursenior.fr/actualites/accueil-familial-hebergement-seniors

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
L’Institut Français des Sen...

Créé il y a 8 ans, l’Institut Français des Seniors dédie son activité &ag...Lire plus...

Rester en forme en pratiqua...

Qui dit activité physique pense salle de sport et effort intense. Pourtant, le bien-être du corps peu...Lire plus...

Seniors et animaux de compa...

Au-delà de toutes les études qui le prouvent, il suffit d’observer les personnes âg&eacu...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire