Seniors et animaux de compagnie : une relation plus que bénéfique

  • Par Héloïse Morée
  • Mise en ligne : 04 juin 2018
  • Mise à jour : 04 juin 2018

Au-delà de toutes les études qui le prouvent, il suffit d’observer les personnes âgées possédant des animaux pour comprendre ô combien ils leur sont indispensables au niveau de l’épanouissement et de la santé.

Les animaux constituent tout d’abord une présence essentielle qui permet de combler la solitude de certains seniors. Ils sont à la fois un repère et un objectif. Ils jouent un rôle primordial en termes de stimulation, qu’elle soit physique, cognitive ou morale.

Nos amis à quatre pattes s’invitent donc quotidiennement dans les maisons mais également de plus en plus dans les établissements de prise en charge du vieillissement. En effet, les maisons de retraite leur ouvrent de plus en plus leurs portes. Voyons plus en détail comment fonctionne ce lien indéfectible.

La présence réconfortante de l’animal

L’avancée en âge est souvent synonyme de perte du conjoint. Celui qui se retrouve seule doit alors compenser cette absence par la mise en place de nouvelles relations. Chez certains, elles s’orientent vers d’autres personnes de leur âge ou encore vers des relations intergénérationnelles. Il en est d’autres qui optent plus facilement pour l’accueil d’un animal, qu’il s’agisse d’un chat, d’un chien, d’un volatile ou encore d’un rongeur. L’animal amène de la vie dans la maison de par sa simple présence. Il apporte réconfort et tendresse.

Animal et sentiment d’utilité

Le phénomène se produisant entre les deux parties est simple. L’animal a besoin du maître pour vivre et le maître se sent utile pour l’animal. Ainsi, cette relation donnant-donnant devient un véritable moteur au quotidien. Il est impératif de se lever pour prendre soin de son petit compagnon, que ce soit pour l’alimentation, les soins ou les sorties. Cela nécessite de faire des courses pour renouveler son alimentation, de prendre rendez-vous chez le vétérinaire, de planifier les soins comme par exemple l’administration d’antipuces et de vermifuge, le brossage, etc. Il faut donc être bien organisé et responsable, ce qui permet de garder une bonne image de soi et de se valoriser.

L’animal, vecteur de lien social

Le rôle de l’animal ne s’exprime pas uniquement à la maison. La présence de l’animal à l’occasion de sorties extérieures permet également d’entrer en relation avec autrui. Parler de son animal est un moyen efficace pour débuter une conversation, que le senior connaisse la personne ou qu’il s’agisse d’un parfait inconnu.

Sortir son animal, un atout forme

Le fait de marcher est essentiel pour rester en bonne santé. Que ce soit dans le jardin, dans les rues aux alentours ou encore dans un parc, la présence de l’animal incite le maître à effectuer des déplacements quotidiens pour son bien-être. Grâce à cela, l’inactivité est contrée de manière ludique.

Maintenir un rythme quotidien

Les besoins de l’animal sont cycliques. De l’alimentation au repos en passant par le jeu, les soins, les mictions ou encore les selles, le maître doit s’adapter au rythme imposé par son compagnon. Cela favorise le repérage dans le temps et stimule la mémoire.

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Articles associés
Comment prendre soin de soi...

On associe souvent à tort le fait de prendre soin de soi à la jeunesse et à la période...Lire plus...

Guide pour maintenir un bon...

L’estime de soi correspond au regard que chaque personne porte sur elle-même. Elle peut donc êtr...Lire plus...

Être acteur de son passage ...

Il arrive que l’approche de la retraite soit mal vécue par certaines personnes dans la mesure o&ugrav...Lire plus...

Écrivez-nous un commentaire